Restez connectés avec nous
Bernard Caïazzo évoque la recherche de solutions pour la Ligue 1 et l'implication de Nasser Al-Khelaïfi
©IconSport

Adversaires

Bernard Caïazzo évoque la recherche de solutions pour la Ligue 1 et l’implication de Nasser Al-Khelaïfi

Avec la suspension de la saison 2019-2020 à cause de l’épidémie du coronavirus, beaucoup de problèmes arrive dans le football. Notamment en Ligue 1, où les finances prennent un gros coup. Il y a aussi les diffuseurs (Canal+ et beIN SPORTS) qui ont annoncé qu’ils ne feront plus le paiement des droits TV durant cette pause dans la compétition. Bernard Caïazzo, président de l’AS Saint-Etienne et du syndicat Première Ligue, a été interrogé à ce sujet par Le Parisien. L’occasion de souligner la mobilisation de Nasser Al-Khelaïfi, son homologue du Paris Saint-Germain et de beIN Media Group qui a été chargé des discussions avec les diffuseurs.

« On est tous dans le même bateau, gros, petits, et pas dans une démarche de rivalité. Notre objectif est de ne laisser personne au bord de la route. On a encore le temps. On ne doit pas forcer ni dans un sens ni dans l’autre. Dire qu’on doit s’arrêter est impossible. On s’exposerait à des sanctions de l’UEFA, qui a vite repris de volée la Belgique et qui a eu raison de le faire. On doit fonctionner en armée et envoyer les meilleurs dans leur domaine de compétence.

Caïzzo « il fait preuve de courage pour défendre le foot français. »

Nasser n’a rien demandé et au départ il ne voulait même pas. Mais il fait preuve de courage pour défendre le foot français. Je ne l’ai jamais vu se mobiliser comme ça. On le remercie de son engagement. On ne leur a pas fixé d’objectif chiffré, on leur fait confiance pour éclaircir la situation. »

Face à cette situation inédite et compliquée, il est normal qu’il y ait un passage avec beaucoup de déclarations allant un peu dans tous les sens. Et parfois avec le sentiment que chacun voulait défendre surtout ses propres intérêts. Il n’est pas illogique pour un dirigeant de penser à son club. Cependant, il a vite été compris que tout ne pourrait pas se décider rapidement et sans une idée collective. Il s’agit de maintenir le football français dans le meilleur état possible. Cela passe par une vraie réflexion et de la solidarité (comme la baisse de salaire des joueurs). Petit à petit, on voit des annonces moins négatives et un peu plus réfléchies. De quoi retrouver de l’optimisme.

Mais le travail est loin d’être terminé. Il y a beaucoup d’efforts encore à fournir et des discussions à mener. On se réjouit de voir le président du PSG afficher un visage de combattant pour aider le championnat. S’il est souligné par Caïazzo, ce n’est pas un hasard. Reste à espérer qu’il va obtenir des choses positives et que le football français saura trouver des solutions pour relativement bien se sortir de cette crise.

Publicités

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires