Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Christophe Lepetit « Le PSG se donne du temps afin de respecter les règles du fair-play financier »

Christophe Lepetit Le PSG se donne du temps afin de respecter les règles du fair-play financier

Si l’année dernière le Paris Saint-Germain est passé à côté de son mercato estival, les supporters Rouges et Bleus ont de quoi se réjouir cette année. L’arrivée de Kylian Mbappé, immense espoir du football français, viendra conclure un été magistral en terme de transferts pour le PSG (et pourquoi pas de son coéquipier à l’AS Monaco, le milieu Fabinho).

Toutefois, le club de la capitale ne doit pas oublier de respecter le Fair Play Financier instauré par l’UEFA. Christophe Lepetit, économiste sportif et responsable des études économiques au Centre de Droit et d’Économie du Sport de Limoges, estime que les dirigeants du PSG arriveront à l’équilibre financier imposé par l’instance européenne. Notamment avec le prêt à option d’achat qui va servir à recruter Mbappé.

« Le PSG se donne du temps afin de respecter les règles du fair-play financier, qui obligent les clubs à ne pas dépenser plus d’argent qu’ils n’en génèrent. Cette saison, ils ne prendront en charge que le salaire de Mbappé et ils ne commenceront à amortir son indemnité de transfert (180 millions d’euros) que l’année prochaine. Cela leur laisse du temps pour vendre des joueurs, mais également pour augmenter leurs revenus et in fine résoudre l’équation du fair-play financier ».

Le but aujourd’hui pour Paris est d’arriver au maximum à 30 millions d’euros de perte sur 3 ans. Les ventes de joueurs peuvent donc s’étaler dans le temps. Par contre, il serait dommage de se séparer de certains joueurs seulement pour un soucis de budget.

Di Maria est toujours capable de bons résultats à la vue des résultats sur la deuxième partie de la saison 2016-17 et Draxler apporte beaucoup offensivement. Il n’a pas été le capitaine de la Mannschaft cet été pour rien. Quant à Pastore, il est peu probable de le voir bouger cette année tant il est apprécié, notamment par le président. Mais il faut espérer qu’ils arrivent tous à être meilleurs grâce à la concurrence et ne se vexent pas quand ils ne sont pas titulaires.

le PSG a de vrais vecteurs de progression’

Heureusement, le PSG a de toute façon d’autres sources de revenus :

« Il faut prendre du recul : depuis plusieurs saisons, le PSG enregistre des bénéfices, ce qui lui permet déjà d’absorber une partie des opérations Neymar et Mbappé. Les ventes de joueurs sont incertaines, c’est vrai. Mais sur la progression des revenus, le PSG a de vrais vecteurs de progression : leur sponsoring maillot est aujourd’hui très loin de ce qui se fait dans les meilleurs clubs européens, par exemple. Emirates donne actuellement 20 millions d’euros par an au PSG pour apparaître sur le maillot. Le plus gros contrat, celui de Chevrolet avec Manchester United, représente 85 millions d’euros par an. Signer un contrat similaire permettrait au PSG d’amortir un de ses deux transferts. » 

Comme énoncé au début de l’article, le PSG a raté son mercato estival 2016 mais cela peut être au final une chance. Les dirigeants parisiens n’ont pas dépensé toute l’enveloppe allouée aux transferts l’an passé et avait donc une certaine réserve non négligeable.

Si l’arrivée de Neymar va profiter à toute la Ligue 1 en matière d’exposition et de retransmission, en donc de retombées financières plus importantes, le PSG va bien sûr être le premeir gagnant. Cela lui permet aussi avoir la possibilité d’augmenter ses sponsors maillots, dévalués dans un premier temps par l’UEFA. Il est fort probable que les dirigeants demandent aux sponsors de s’aligner sur les standards du milieu avec pour commencer Nike qui apporte 60 millions d’euros par an au Chelsea FC alors que le Paris SG n’en reçoit que 24. De plus les contrats de sponsors directement liés à QSI vont également pouvoir être réévalués.

On peut également imaginer que le PSG ira plus loin que les huitièmes de finale de la LDC’

Sans oublier que les résultats devraient meilleurs et cela a une grande importance :

« On peut également imaginer que le PSG ira plus loin que les huitièmes de finale de la Ligue des Champions grâce à ses nouveaux joueurs, ce qui lui permettrait aussi de dégager des recettes supplémentaires. »

La campagne 2016-17 a laissé un goût amer, pour ne pas dire plus, à l’ensemble de la communauté des supporters parisiens et il serait difficilement pensable que celle de cette année s’arrête aussi tôt. Une campagne réussie apporterait en effet une manne d’argent supplémentaire non négligeable pour arriver à l’équilibre attendu. En plus bien sûr de la joie de la victoire et du prestige amené.

Pas d’inquiétudes à avoir donc, le PSG est et sera sans doute dans la légalité concernant les transferts grandioses effectués cette année. On peut croire à de très belles années pour le club de la capitale.

Publicités

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG