Restez connectés avec nous
GQ insiste avec l'arrivée de Nicolas Sarkozy au PSG et ajoute 3 "arguments"

Autour du PSG

GQ insiste avec l’arrivée de Nicolas Sarkozy au PSG et ajoute 3 « arguments »

Vendredi, GQ a annoncé que Nicolas Sarkozy, Président de la République Française de 2007 à 2012, est bien placé pour remplacer Nasser Al-Khelaïfi à la présidence du Paris Saint-Germain. Une rumeur largement démentie par le club et les entourages des deux principaux concernés. Mais GQ insiste avec nouvel article contenant 3 raisons pour lesquelles ce changement est possible.

« Un expert du foot français et du PSG en particulier nous confiait encore ce week-end que la piste Sarkozy était une ‘option qui tenait la route’. Trois raisons peuvent accréditer cette hypothèse.

Parce que Nicolas Sarkozy s’y voit
Grand habitué de la corbeille du Parc des Princes, l’ex président de la République assiste aux matches du PSG depuis de nombreuses années et n’a jamais manqué d’aller faire un tour dans les vestiaires après les rencontres. Amoureux du club, il déclarait au Point en 2008 qu’il se verrait bien un jour diriger le PSG. ‘Si je ne suis pas réélu en 2017, je deviens président du club’, répétait-il en 2013 mi-sérieux dans Paris Match.

En 2015, c’est Claude Guéant qui, cette fois, enfonce le clou dans France Football : ‘Nicolas Sarkozy a dit, de la façon la plus sincère et la plus sérieuse qui soit, qu’il aimerait bien être président du PSG. Il l’a dit à son entourage proche comme à des personnes tout à fait extérieures. Quand il le disait, ce n’était pas de la rigolade.’ Après son échec à la Primaire de la droite mi-novembre, Nicolas Sarkozy aimerait sans doute réaliser ce vieux rêve et retrouver l’exposition médiatique qui va lui manquer. En cette période de crise où le PSG souhaiterait modifier profondément l’organigramme du club, il se verrait bien en homme de la situation. »

Nicolas Sakorzy peut avoir le souhait d’être un jour président du PSG, cela est loin de donner la place ou d’indiquer que c’est possible, surtout dès cet hiver. C’est un rôle qui ne peut pas être pris « au hasard », ni à la « légère ». Et arriver dans cette période de transition ne serait clairement pas un cadeau. Il y a un risque de louper qui serait un peu dangereux pour l’image de l’ancien Président, qui est déjà sur un échec (à la primaire de la droite pour les élections présidentielles de 2017). Mais GQ continue en affirmant que Sarkozy est déjà apprécié par les Qataris.

« Parce que le Qatar aime beaucoup Nicolas Sarkozy
Sous la présidence Sarkozy, les relations entre la France et le Qatar se sont sérieusement réchauffées. Le 14 juillet 2008, l’émir al-Thani assistait au défilé militaire à Paris. Mais on prête surtout une grande influence à l’ancien chef d’Etat dans l’attribution du Mondial 2022 à l’émirat. L’ex président de la FIFA Sepp Blatter, suspendu six ans pour corruption par le Tribunal Arbitral du Sport, allait en ce sens la semaine dernière dans plusieurs médias internationaux : « J’ai toujours espéré qu’on arriverait à amener la Coupe du monde 2018 en Russie et celle de 2022 aux Etats-Unis. On pouvait jouer cette carte diplomatique. Mais il faut bien dire, très amicalement, que Michel Platini, après la réunion qu’il a eue, à Paris, avec le président Nicolas Sarkozy et l’émir actuel du Qatar le 23 novembre 2010 m’a dit : ‘On m’a demandé de voter pour les intérêts français, et mon groupe ne va pas voter ce qu’on avait tacitement décidé de voter au comité exécutif.’

Nicolas Sarkozy semble difficilement correspondre aux besoins du PSG

Il est étrange de voir que Sarkory pourrait être assez apprécié pour être désigné président du PSG, alors que Libération affirmait que Sarkozy dérangeait au début de l’année 2016. Aussi, les Qataris attachent une certaine importance à l’image, ce qui n’est pas le point fort de l’ancien Président de la République en ce moment. Notamment à cause de problèmes avec la justice qui sont loin d’être réglé.

Il reste à GQ un dernier « argument ».

« Parce que le PSG cherche un leader
Depuis la fin de la saison dernière, le club parisien ne vit plus sereinement. L’éviction de l’entraîneur Laurent Blanc en juin a surpris de nombreux collaborateurs en interne. Le coût de son départ, 22 millions d’euros, a privé les salariés d’une prime en fin de saison. La nomination d’un nouveau coach, l’Espagnol Unay Emery, n’a pas apaisé les esprits. Les résultats bien loin du standing du club (3ème en championnat à 7 points du leader Nice) n’arrangent bien sûr pas la situation.

L’échec contre Guingamp samedi soir a plongé un peu plus Paris dans la crise. C’est la première fois sous l’ère qatarie débutée en 2011 que le PSG perd 4 matchs en 18 journées de championnat. C’est également la première fois depuis la saison 2009-2010 que le PSG dispute trois rencontres sans victoire en championnat (2 défaites, 1 nul). La crise, la vraie. »

Le PSG est dans une période difficile, c’est indiscutable. La transition a du mal à se faire et il faut des personnalités fortes pour aider le groupe à avancer. Mais il est très difficile de garantir que Sarkozy en serait capable. Et on attend pas vraiment de toute façon que l’état d’esprit vienne du président du club, même s’il peut l’aider. C’est surtout dans l’effectif que l’on veut voir les leaders s’imposer et mettre une mentalité, une certaine rage de vaincre, dans toute l’équipe.

GQ exagère les choses avec une affirmation fausse

Enfin, on note une certaine perte de crédibilité des « informations » de GQ, qui écrit « C’est également la première fois depuis la saison 2009-2010 que le PSG dispute trois rencontres sans victoire en championnat ». 

Ce qui est simplement faux, nous avons vérifié. Voici les séries de 3 matchs sans victoire que le PSG a traversé depuis la saison 2009-2010.

-saison 2010-2011 (2-4e journée, 2 défaites et 1 nul; lors des 26-29e journée, 2 défaites et 1 nuls; puis de la 34e à la 38e journée avec 4 nuls et 1 victoire).

-saison 2011-2012 (13-15e journée, 2 défaites et 1 nul; et 28-30e journée, 1 défaite et 2 nuls)

-saison 2012-2013 (1-3e journée, 3 nuls; 11-13e journée, 2 défaites et 1 nul)

Ensuite, il y a des séries de 2 matchs sans victoire en Ligue 1, ou de 3 matchs sans victoire toutes compétitions confondues, mais en effet pas la série ici recherchée.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG