Restez connectés avec nous
Jallet arrête sa carrière en faisant l'éloge d'Ibrahimovic et Ancelotti
©IconSport

Anciens

Jallet arrête sa carrière en faisant l’éloge d’Ibrahimovic et Ancelotti

Christophe Jallet, arrière droit de 36 ans passé notamment par le FC Lorient (2006-2009), le Paris Saint-Germain (2009-2014) et l’Equipe de France (16 sélections), a décidé d’arrêter sa carrière après une saison à Amiens. Il s’est confié dans la foulée auprès de L’Equipe. Il a notamment désigné le « plus grand champion » et l’entraîneur le plus marquant de son parcours. Il s’agit de deux personnes côtoyées à Paris : Zlatan Ibrahimovic (attaquant de 38 ans qui a joué au PSG de 2012 à 2016) et Carlo Ancelotti (entraîneur parisien de janvier 2012 à juin 2013).

Jallet « Il a ce côté chambreur, un peu bad boy, mais il est parti de loin lui aussi pour réaliser des choses exceptionnelles dans sa carrière. »

« Quel est le plus grand champion avec lequel vous avez joué ?

Zlatan. Même s’il a un caractère bien trempé, c’est un immense champion. Qu’il soit bon ou pas, il essaye toujours de tirer les autres vers le haut même si ce n’est parfois pas de la bonne façon. On n’a pas tous les mêmes qualités, et il en avait beaucoup plus que nous, c’est certain, mais il a réussi à en faire progresser plus d’un dans notre équipe (au PSG),à nous faire gagner des titres. Il a ce côté chambreur, un peu bad boy, mais il est parti de loin lui aussi pour réaliser des choses exceptionnelles dans sa carrière. »

Jallet « Il a compris que dans le foot aujourd’hui, le plus important c’est peut-être de réussir à souder un groupe. »

Quel entraîneur vous a le plus marqué ?

Carlo Ancelotti, mon premier entraîneur étranger(au PSG, entre 2011 et 2013). J’ai toujours loué son côté humain, ce qui me correspond plutôt bien. Au-delà de l’entraîneur qu’il est, puisqu’il a tout gagné partout où il est passé, c’est sa façon de manager un groupe qui est énorme. J’ai rarement senti tout un groupe autant derrière son entraîneur. Dans le vestiaire du PSG, il traitait tout le monde de la même façon : celui qui avait joué tous les matches comme celui qui n’avait disputé que dix minutes dans la saison. Il a compris que dans le foot aujourd’hui, le plus important c’est peut-être de réussir à souder un groupe derrière soi. C’est sa grande force. », a déclaré Jallet.

C’est plutôt impressionnant de voir comme Ibrahimovic et Ancelotti sont souvent cités par les anciens parisiens (comme Bodmer il y a peu) parmi les personnes les plus impressionnantes ou marquantes. Que l’on apprécie ou non le personnage de Zlatan, il est très clair qu’il marque les esprits. Avec une certaine arrogance, certes, mais ce sont surtout son envie perpétuelle de gagner et sa tendance à tirer le groupe vers le haut qui sont mises en avant. C’est ainsi, en plus de son talent, qu’il a pu réussir sa très belle carrière. Cela avec une image qui ne sera pas oubliée de si tôt.

Quant à Ancelotti, outre l’aspect tactique dans lequel il excelle, on remarque c’est toujours sa gestion humaine est très régulièrement mise en avant. C’est vraiment un point dans lequel il marque ses joueurs, qui apprécient la vie de groupe sous ses ordres. Un point qui n’est bien sûr pas à négliger, car cela amène aussi à avoir un effectif qui est prêt à faire des efforts supplémentaires, qui peut avoir une certaine confiance. Ce n’est pas un hasard si l’élimination en quart de finale de la Ligue des Champions reste la plus belle depuis 2011 alors qu’Ancelotti n’avait pas le meilleur effectif de ces dernières années.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens