Restez connectés avec nous
La LFP a trouvé un accord pour un emprunt auprès d'une "banque étrangère", annonce L'Equipe
©Iconsport

Autour du PSG

La LFP a trouvé un accord pour un emprunt auprès d’une « banque étrangère », annonce L’Equipe

Depuis environ une semaine, le football français est bouleversé par un choix fort et surprenant de Mediapro, principal diffuseur sur la période 2020-2024 de la Ligue 1 et de la Ligue 2. En effet, le groupe a décidé de ne pas faire le versement prévu le 5 octobre dernier de 172 millions d’euros) et a annoncé vouloir renégocier les droits TV de cette saison 2020-2021 (en partie à cause de la crise due à l’épidémie du coronavirus). La Ligue de Football Professionnel s’est donc mis à la recherche d’un emprunt pour éviter que les clubs soient en difficulté. D’après L’Equipe, un accord a été trouvé avec une « banque étrangère ».

« le montant sollicité auprès de cet établissement financier est de 120 M€ »

« Tout pourra être validé, ce matin, par le conseil d’administration de la Ligue, réuni à 10 h 30 en visioconférence, avant un ultime passage devant l’assemblée générale, en tout début de semaine prochaine, comme le prévoient les statuts de l’instance. Pour combler le trou laissé par Mediapro, qui n’a pas honoré son échéance du 5 octobre (172 M€), comme l’a révélé L’Équipe, la LFP va contracter un emprunt auprès d’une banque étrangère.

Selon nos informations, le montant sollicité auprès de cet établissement financier est de 120 M€. La Ligue va ajouter 50 M€ apportés sur ses fonds propres pour atteindre le montant dû et non réglé par Mediapro. Dès la fin de la semaine, 50 M€ seront redistribués aux clubs, qui devaient recevoir leur part des 172 M€ le 17 octobre (samedi). Le solde le sera, une fois l’emprunt validé par la CA et l’AG de la LFP, avant la fin du mois d’octobre. Ce qui permettra aux clubs d’honorer les salaires des joueurs.

« une option auprès de la banque prêteuse pour l’échéance du 5 décembre. »

La LFP a également pris une option auprès de la banque prêteuse pour l’échéance du 5 décembre, dans l’hypothèse, assez probable, où Mediapro continuerait de ne pas régler ses dettes. Le montant de ce potentiel 2e emprunt est du même ordre que le premier. »

C’est une bonne nouvelle pour éviter des difficultés en Ligue 1, avec de l’argent qui devait arriver dans les caisses. On peut apprécier que la LFP ait rapidement cherché des solutions. Même si ce n’est pas idéal, bien sûr. Mais il était difficile de faire bien mieux face à cette situation si particulière avec un diffuseur qui arrête soudainement de payer.

Malheureusement, il est très compliqué pour le moment d’espérer que cet aspect soit réglé prochainement. Le journal sportif souligne en effet que Mediapro a lancé une procédure de médiation auprès du tribunal de commerce de Nanterre pour pousser la LFP à négocier les droits TV. Mais la Ligue repousse l’idée pour le moment et le dialogue reste donc bloqué. Reste à espérer que cela pourra changer prochainement. Au moins, la LFP a gagné du temps avec cet emprunt.

 

Retrouvez ci-dessous notre dernier podcast à propos de Nîmes/PSG : Calendrier gênant et équipe possible.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG