Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Le propriétaire du PSG et la LFP réticents à l’idée du rachat de l’OM, explique Le Parisien

Depuis plusieurs jours, l’idée d’un rachat de l’Olympique de Marseille se dessine avec différentes options. Mais tout aurait l’Arabie Saoudite au moins dans le fond. Une perspective qui déplairait aux propriétaires qataris du Paris Saint-Germain, qui verrait leur « pays rival » venir faire de la concurrence dans le championnat de France. C’est du moins ce qui est expliqué par Le Parisien ce dimanche. Le journal précise qu’il y a aussi de l’inquiétude du côté de la Ligue de Football Professionnel.

« Le Qatar, propriétaire du PSG, suit très attentivement les différentes rumeurs de rachat de l’OM. La première, concernant Al-Walid ben Talal, il y a un mois, avait été jugée très sérieuse dans les hautes sphères de l’émirat. Tout comme l’offre portée par le Franco-Tunisien Mohamed Ayachi Ajroudi et présentée par Mourad Boudjellal en fin de semaine dernière. Le Toulonnais a évoqué des « fonds étatiques qui proviennent du pétrole, de l’eau, de l’énergie », sans plus de détails jusqu’ici.

« la LFP a porté plainte en France. »

Dans les deux cas, le Qatar est convaincu que c’est l’Etat saoudien et le puissant prince héritier Mohammed ben Salmane (surnommé MBS) qui pilotent les dossiers.

En France, la Ligue (LFP) ne déroule pas non plus le tapis rouge. Possédant des preuves qui établissent la responsabilité de l’Arabie saoudite dans les opérations de beoutQ, la LFP a porté plainte en France, et elle rappelle que « quels que soient les investisseurs, tout projet de reprise d’un club doit au préalable être validé par la DNCG ».

La bataille commerciale ne doit pas masquer les réels antagonismes entre le Qatar et l’Arabie saoudite. L’émirat, propriétaire du PSG, est isolé par un blocus depuis 2017. »

Même si on reste toujours prudent face aux affirmations des journaux sur les détails de la vie des clubs, le tout est ici bien crédible. Il n’est pas possible de mettre de côté les tensions entre le Qatar et l’Arabie Saoudite au moment de penser à ce rachat de l’OM. Lequel n’est pas un problème en soi, puisqu’il peut être positif pour la Ligue 1 et le PSG de voir la concurrence s’améliorer. Mais la provenance de l’argent peut gêner, comme c’est ici le cas. Nous restons tout de même méfiants face aux idées avancées tant cela se tourne vers la politique, ce qui n’est pas notre spécialité. Simplement, il est clair qu’une tension est envisageable. Et il faut de toute façon toujours faire attention face à un investisseur. Peu importe le secteur ou le pays.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG