Restez connectés avec nous
Nîmes/PSG - Les tops et flops de la large victoire parisienne
©Iconsport

Autour du PSG

Nîmes/PSG – Les tops et flops de la large victoire parisienne

Pour son 7e match de Ligue 1 de la saison 2020/2021, le Paris Saint-Germain a obtenu une belle victoire. C’était sur la pelouse du Stade des Costières vendredi soir contre le Nîmes Olympique sur le score de 0-4 (retrouvez le résumé ici). Face à des Nîmois rapidement (12e minute) à 10, les Parisiens ont su maîtriser et s’imposer sans se faire peur, même s’il a fallu patienter pour avoir le 2e but. Voici nos tops et flops parisiens sur ce match.

Les tops –

Du sérieux et des occasions tout le long du match :

Bien sûr, le fait de jouer à 11 contre 10 aide beaucoup. Mais après une trêve internationale et avant la Ligue des Champions (mardi contre Manchester United), les Parisiens auraient pu avoir des moments de flottement ou de relâchement. Finalement, à part une passe ratée sur l’entame de match, ils ont été très appliqués et n’ont jamais oublié de défendre avec intensité dès la perte du ballon. Ils ont aussi su mettre du rythme dans le match. De quoi finir avec 30 tirs (11 cadrés) et 76% de possession de balle.

Alessandro Florenzi confirme :

L’arrière droit de 29 ans est arrivé en provenance de l’AS Rome sous la forme d’un prêt à option d’achat de 8 millions d’euros, c’est presque un cadeau. Agressif défensivement et très peu mis en difficulté, il a en plus un apport offensif très intéressant. Précis dans ses centres et capables de varier son jeu, il a même marqué son second but au PSG. Et on peut s’attendre à ce qu’il soit régulièrement décisif.

Les débuts de Rafinha :

Arrivé à la toute fin du mercato en provenance du FC Barcelone, milieu de 27 ans a joué son premier match au PSG. Très bon dans le pressing, jamais avare d’efforts, précis dans le jeu et passeur décisif (sur l’ouverture du score), le Brésilien a montré qu’il est un vrai plus pour Paris. Cela pour un transfert gratuit avec des bonus de 3 millions d’euros et un pourcentage sur une revente. Un autre cadeau.

Mitchel Bakker continue d’avancer :

D’abord timide dans ses premiers matchs, l’arrière gauche de 20 ans monte en puissance au fil des rencontres qu’il peut disputer grâce aux absences de Layvin Kurzawa (28 ans, suspendu) et Juan Bernat (27 ans, blessé). Toujours solide défensivement, il progresse en plus dans le jeu offensif et a réussi de très bons centres hier. C’est très encourageant.

Les flops –

La blessure de Leandro Paredes :

Dès la 5e minute de jeu, le milieu de 26 ans a dû quitter le terrain à cause d’une douleur musculaire. Ce n’est peut-être rien de grave, mais on peut forcément s’inquiéter. Surtout que le PSG a déjà bien assez d’absents. C’est le gros point noir de la soirée.

Une efficacité qui manque toujours un peu :

Attention, il n’y a rien de grave : le PSG ne s’est pas fait peur et il s’impose finalement 0-2. Mais après l’ouverture du score à la 32e minute, il a fallu attendre la 77e pour le 0-2. C’est en partie à cause de l’excellent gardien nîmois Baptiste Reynet et les il y a 3 montants touchés. Ce n’est qu’un petit défaut, mais il était possible de plier le match plus tôt et peut-être de gérer un peu plus.

Retrouvez ci-dessous notre podcast avec notre avis sur le groupe du PSG en Ligue des Champions :

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG