Restez connectés avec nous
Reims/PSG - Guion regrette le poteau et souligne "il y avait de la place pour jouer"
©Iconsport

Adversaires

Reims/PSG – Guion regrette le poteau et souligne « il y avait de la place pour jouer »

David Guion, entraîneur du Stade de Reims, était en conférence de presse après la défaite 0-2 au Stade Auguste-Delaune contre le Paris Saint-Germain dimanche soir en clôture de la 5e journée de Ligue 1. L’occasion de revenir sur la performance de ses joueurs et d’évoquer un regret avec le poteau en seconde mi-temps alors qu’il n’y avait que 0-1.

« On savait que ce serait difficile surtout avec nos moyens actuels, les joueurs suspendus et l’élimination jeudi après 120 minutes de jeu. Mais les joueurs ont bien répondu à ce que j’attendais d’eux, a confié le coach du club marnais au coup de sifflet final. Je ne doutais pas que ce groupe allait à un moment se retrouver. On a joué avec nos valeurs et nos forces. J’avais demandé aux garçons d’avoir du panache. De se défendre et je trouve qu’ils ont bien répondu.

Guion « cela aurait enflammé un peu plus le match. »

Le poteau ?

Je ne pense pas à la victoire mais cela aurait enflammé un peu plus le match. Après, vu le schéma très offensif du PSG, il y avait de la place pour jouer. On a manqué de justesse, de culot aussi. Mais cela montre que l’équipe peut faire mieux. C’est encourageant pour la suite. », propos relayés par But !

Clairement, Reims était loin d’être dans les meilleures conditions pour recevoir le PSG et la défaite 0-2 est loin d’être honteuse. Notamment parce que les Rémois n’ont rien lâché et ont même pu croire à l’égalisation. De quoi avoir quelques points positifs à retenir et peut-être regrets. Cependant, si Reims est resté si proche au score c’est aussi en grande partie parce que les Parisiens ont été impressionnants d’inefficacité. Et ils se sont un peu relâchés en seconde période, laissant Reims sortir un peu plus. Un tout qui a amené une colère du coach Thomas Tuchel, qui aurait aimé que son équipe tue le match. Ce que l’on peut comprendre, car Paris a failli avoir une mauvaise surprise avec une égalisation qui aurait été pénible et aurait galvanisé les Rémois.

Retrouvez ci-dessous notre podcast à propos de Reims/PSG et la colère de Tuchel :

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires