Restez connectés avec nous
Rémi Dupré explique les soupçons autour des liens entre Al-Khelaïfi et Valcke

Autour du PSG

Rémi Dupré explique les soupçons autour des liens entre Al-Khelaïfi et Valcke

Depuis hier, le Paris Saint-Germain voit son président être visé par la justice suisse pour son rôle de président du groupe beIN Media Group et un soupçon de corruption autour de l’attribution des droits TV des Coupe du Monde. Une affaire dans laquelle il est mêlé à Thomas Valcke, ancien secrétaire général de la FIFA qui est suspendu depuis 2015. Ce vendredi, Rémi Dupré, journaliste du Monde, donne des indications au micro d’Europe 1 sur les points « suspects » de ce dossier en évoquant la perquisition hier des bureaux de beIN SPORTS.

« Les enquêteurs cherchaient des traces écrites en lien avec l’octroi de ces droits TV. On découvre que des accords étaient sécurisés sans qu’ils soient officialisés. Le Parquet soupçonne Al-Khelaïfi d’avantages indus à Jérôme Valcke. Cette affaire met à jour des liens entre Valcke et le Qatar. 

Son fils a travaillé de janvier à juillet 2013 au PSG en tant que chef de projet marketing, c’est un exemple. Le lien avec Nasser Al-Khelaïfi est ancien. On découvre aussi que quand Valcke travaillait à Canal+/Sport+, il avait Sophie Jordan pour collaboratrice, aujourd’hui Directrice générale Adjointe de beIN Sports France. On voit une proximité à ce niveau là. »

Des soupçons, mais encore rien de sûr.

Il y a quelques éléments qui peuvent mériter une réflexion et une attention particulière, mais ce n’est pas encore assez pour dire qu’Al-Khelaïfi est coupable. C’est bien pour cela qu’il y a une enquête. Celle-ci sert de vérification et nous rappelons que le président parisien est innocent jusqu’à preuve du contraire. Pour le moment, beIN se montre serein et collaboratif, alors que Valcke a défendu Al-Khelaïfi dans les propos qu’il a tenus auprès du Monde et de L’Equipe après sa mise en examen.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG