Restez connectés avec nous
Révèl "Des têtes basses qui accusent le coup après chaque but, comme s’ils étaient maudits"

Autour du PSG

Révèl « Des têtes basses qui accusent le coup après chaque but, comme s’ils étaient maudits »

Ce soir le Paris Saint-Germain tentera de clore la phase aller du championnat par une victoire face à Lorient au Parc des Princes (19e journée de Ligue 1). Interrogé sur l’ambiance qui règne au sein de l’équipe alors que ce match s’annonce électrique, le spécialiste football du Parisien et rédacteur en chef adjoint Donat Vidal Révèl s’est exprimé en ces termes :

« Il n’y a pas de leaders. Si peu de révolte. Que des têtes basses qui accusent le coup après chaque but, comme s’ils étaient maudits. Cavani est un virtuose, mais c’est un soliste. Il n’y a que Verratti pour dire clairement les choses en parlant de ‘crise’. »

Il faut une vraie réaction

Effectivement alors que Unai Emery a désigné 3 capitaines dans l’équipe, Thiago Motta, Thiago Silva et Blaise Matuidi, aucun d’entre eux n’a souhaité exprimé d’inquiétude face aux résultats actuels. Un peu comme si chacun se raccrochait aux souvenirs des années passées en se disant « le vent finira par tourner ». Le seul souci c’est que cela passera forcément par une meilleure implication sur le terrain de la défense à l’attaque.

Verratti a été le seul à évoquer le mot « crise » et il a eu raison. Pour un club qui a les ambitions du PSG, les 4 défaites en championnat sont de trop, les 13 buts encaissés également.

Certes le club francilien n’est pas encore décroché et est toujours 3e de Ligue 1 mais il va falloir être très costaud pour déloger Monaco et l’OGC Nice.

Publicités

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG