Restez connectés avec nous
Riolo critique Mbappé après son coup de colère "Soit tu gagnes, soit tu deviens un petit con très vite."

Autour du PSG

Riolo critique Mbappé après son coup de colère « Soit tu gagnes, soit tu deviens un petit con très vite. »

Daniel Riolo, journaliste de RMC Sport, était sur le plateau de L’After Foot lundi soir et a participé au « débat » autour de la colère affichée par Kylian Mbappé lors de sa sortie à Montpellier à la 90e minute (1-3, 17e journée de Ligue 1). L’occasion pour le polémiste de donner des leçons à l’attaquant de 20 ans du Paris Saint-Germain et de l’Equipe de France.

“C’est un problème de ne pas réfléchir à l’image qu’il donne. Aujourd’hui, Mbappé représente non seulement le PSG mais aussi l’Equipe de France. C’est un champion du monde. Mbappé se doit, un petit peu, à tout le monde, un peu comme Neymar au Brésil, car son image va avec celle du pays, de ne pas penser qu’à sa gueule. Ce n’est pas un petit joueur lambda de club, non, c’est un crack du PSG et un joueur phare de l’équipe de France, championne du Monde. Il ne peut pas penser à son petit but qu’il va mettre en plus. Il a toute la saison pour en cogner des buts, et pour éventuellement dépasser Ben Yedder.

Riolo « Il faut être au top et faire gagner l’équipe. »

Ce n’est pas là, pour mettre un éventuel quatrième but à Montpellier, qu’il doit venir nous faire chier à faire son caprice. Pour les gens qui vont au stade, le côté paillette, star, c’est bien quand tu gagnes mais pour gagner la Ligue des champions que tu penses que tu ne peux la gagner qu’avec Neymar et Mbappé, combien de temps tu fais croire ça aux gens ?“

Montpellier met des coups. Si Neymar est intelligent, est-ce qu’il est obligé de faire son cinéma contre Strasbourg et d’être arrogant ? Quand tu veux faire le sale mec, il faut que tu gagnes. Il faut être au top et faire gagner l’équipe, pas seulement à Montpellier. Soit tu gagnes, soit tu deviens un petit con très vite. »

Certes, on peut accorder à Riolo que pour avoir un comportement arrogant, il vaut mieux être un vainqueur. Sinon, c’est très vite agaçant et ridicule. Même si l’arrogance ne devient pas subitement très agréable venant d’un champion. Au moins, il y a une part de justification. Mais ce n’est même pas cela qu’il faudrait diffuser comme message, plutôt l’humilité et le respect. Le souci était que chacun a son interprétation de ces valeurs. Le fait de dribbler est une tentative d’humiliation pour certains. On le voit ici, avec Neymar qui est surtout critiqué alors qu’il a globalement surtout essayé de créer des occasions et a pris de très nombreux coups. Ce qui semble ici être rendu « normal » à cause de ses dribbles

Pour en revenir à Mbappé, il a en effet une certaine image et doit faire attention en général. Mais est-ce qu’on peut demander à un joueur de ne plus montrer une émotion ? Veut-on des robots qui font tout bien en pensant au fait de toujours avoir l’air gentil pour les caméras ? Cela n’aurait aucun sens. Le comportement du jeune attaquant n’a pas été idéal dans l’esprit collectif. Mais c’est aussi un jeune joueur déterminé à être toujours décisif qui n’est pas content de sortir. Et qui n’a pas protesté particulièrement. Comme le disait Laure Boulleau, il y a surtout le sentiment que les médias tentent de faire une histoire autour d’un fait mineur.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG