Autour du PSG

Rothen, concernant Aurier : « On n’est personne pour juger »

Rothen "le recrutement est en question, pas les compétences d'Emery"
Publie le 21/02/2016 a 22:38



  • Après la sortie de Blaise Matuidi dans les médias pou exprimer son soutien à Serge Aurier, les réactions continuent d’affluer autour de ce sujet. L’ancien joueur du Paris Saint-Germain, Jérome Rothen a donc réagit sur BeI, Sports traduisant la difficulté à laquelle Nasser Al-Khelaïfi se (le président du club) retrouve confronté. 

    Interrogé sur la possibilité de Serge Aurier d’être conservé par le club de la capitale, Rothen a préféré se défausser et plaindre le président parisien pour la décision qu’il sera amené à prendre.

    « On n’est personne pour juger. C’est au groupe de dire ce qu’il en est. C’est bien que Matuidi se positionne ainsi, cela veut dire que la porte est entrouverte. Mais ce n’est pas sûr que Nasser Al-Khelaïfi aille dans le même sens. Surtout que certains joueurs, des cadres, ont refusé de répondre face à la presse. Et puis il y a le coach, son avis est important. Il l’a fait venir à Paris et l’a fait progresser. Ce n’est pas sûr qu’il ait digéré. C’est un choix difficile à faire. Je n’aimerais pas être le président maintenant, avec une décision aussi difficile à faire. »

    Le cas Aurier est un sujet épineux. Le groupe aura évidemment son mot à dire, mais Al-Khelaïfi devra aussi veiller à ne pas froisser Laurent Blanc, le plus durement attaqué dans la vidéo. Avec le temps, les tensions semblent s’apaiser et l’entraîneur parisien moins virulent, même s’il n’oubliera sans doute pas le dérapage du latéral droit.

    Le club peut prendre son temps pour décider. Si Aurier a sans aucun doute une valeur sportive indéniable, ce n’est pas le seul paramètre qui rentre en compte. Ses agissements ne doivent pas perturber le groupe et gêner ses partenaires s’il venait à réintégrer le groupe. Néanmoins, si tous sont disposés à lui pardonner, alors la décision sera peut-être plus aisée à prendre.

    Quoiqu’il en soit et quelque soit la sanction définitive pour l’Ivoirien, cette affaire aura laisser des traces. Ne serait-ce que dans l’image du club qui s’en est vue dégradée.

    Publie le 21/02/2016 a 22:38

    Rothen, concernant Aurier : « On n’est personne pour juger »

    Après la sortie de Blaise Matuidi dans les médias pou exprimer son soutien à Serge Aurier, les réactions continuent d’affluer autour de ce sujet. L’ancien joueur du Paris Saint-Germain, Jérome Rothen a donc réagit sur BeI, Sports traduisant la difficulté à laquelle Nasser Al-Khelaïfi se (le président du club) retrouve confronté. 

    Interrogé sur la possibilité de Serge Aurier d’être conservé par le club de la capitale, Rothen a préféré se défausser et plaindre le président parisien pour la décision qu’il sera amené à prendre.

    « On n’est personne pour juger. C’est au groupe de dire ce qu’il en est. C’est bien que Matuidi se positionne ainsi, cela veut dire que la porte est entrouverte. Mais ce n’est pas sûr que Nasser Al-Khelaïfi aille dans le même sens. Surtout que certains joueurs, des cadres, ont refusé de répondre face à la presse. Et puis il y a le coach, son avis est important. Il l’a fait venir à Paris et l’a fait progresser. Ce n’est pas sûr qu’il ait digéré. C’est un choix difficile à faire. Je n’aimerais pas être le président maintenant, avec une décision aussi difficile à faire. »

    Le cas Aurier est un sujet épineux. Le groupe aura évidemment son mot à dire, mais Al-Khelaïfi devra aussi veiller à ne pas froisser Laurent Blanc, le plus durement attaqué dans la vidéo. Avec le temps, les tensions semblent s’apaiser et l’entraîneur parisien moins virulent, même s’il n’oubliera sans doute pas le dérapage du latéral droit.

    Le club peut prendre son temps pour décider. Si Aurier a sans aucun doute une valeur sportive indéniable, ce n’est pas le seul paramètre qui rentre en compte. Ses agissements ne doivent pas perturber le groupe et gêner ses partenaires s’il venait à réintégrer le groupe. Néanmoins, si tous sont disposés à lui pardonner, alors la décision sera peut-être plus aisée à prendre.

    Quoiqu’il en soit et quelque soit la sanction définitive pour l’Ivoirien, cette affaire aura laisser des traces. Ne serait-ce que dans l’image du club qui s’en est vue dégradée.




  • Tags de l'article : , , , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • marame

      Tjr bien avant de se coucher,1 bonne défaite Lyonnaise ^^..
      Bonne nuit et surtout bon courage pour tout ceux qui se lèvent tôt ! Peace

    • justo 1958

      Au bout d’une semaine de débats et de louanges XXL, j’ai à présent l’impression, qu’un arrière latéral va concourir au ballon d’Or, d’ici une ou deux saisons et que VdW, comme MARQUINHOS sont des enfants, à côté du niveau du « spécial two »…En huit jours, une cote qui monte d’une dizaine de millions, ça va en inspirer plus d’un sur la marche à suivre.

      • marame

        Moins en moins de civisme. ..De plus en plus d hypocrisie. ..Tel est notre 21ème siècle. …

    • justo 1958

      23 heures…Et vlan, dans les profondeurs intimes, « hole ass » !

      • marame

        Il commence à sentir que ça fouette grave !

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    FCB/PSG : Trapp « Je crois que ça n’arrivera plus jamais »

    Kevin Trapp « La remontada ? Je crois que ça n’arrivera plus jamais…un match inexplicable »

    Club

    Kevin Trapp, gardien de 27 ans du Paris Saint-Germain est une nouvelle fois revenue sur la ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Thomasa publié un new post."La chaîne l'équipe donne des chiffres pour le salaire de Dani Alves"
    10 days ago
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - L'inter de Milan intéressé aussi par Kimpembe"
    12 days ago

    Actualité Féminine

    Le PSG annonce la prolongation de contrat de Formiga « J’apprécie beaucoup ce groupe »

    Actu Féminin

    Miraildes Maciel Mota, plus communément appelée Formiga, est arrivée au Paris Saint-Germain en janvier dernier. La ...

    Vidéos PSG

    Rothen, concernant Aurier : « On n’est personne pour juger »

    Rothen "le recrutement est en question, pas les compétences d'Emery" <Autour du PSG

    Après la sortie de Blaise Matuidi dans les médias pou exprimer son soutien à Serge Aurier, les réactions continuent d’affluer autour de ce sujet. L’ancien joueur du Paris Saint-Germain, Jérome Rothen a donc réagit sur BeI, Sports traduisant la difficulté à laquelle Nasser Al-Khelaïfi se (le président du club) retrouve confronté. 

    Interrogé sur la possibilité de Serge Aurier d’être conservé par le club de la capitale, Rothen a préféré se défausser et plaindre le président parisien pour la décision qu’il sera amené à prendre.

    « On n’est personne pour juger. C’est au groupe de dire ce qu’il en est. C’est bien que Matuidi se positionne ainsi, cela veut dire que la porte est entrouverte. Mais ce n’est pas sûr que Nasser Al-Khelaïfi aille dans le même sens. Surtout que certains joueurs, des cadres, ont refusé de répondre face à la presse. Et puis il y a le coach, son avis est important. Il l’a fait venir à Paris et l’a fait progresser. Ce n’est pas sûr qu’il ait digéré. C’est un choix difficile à faire. Je n’aimerais pas être le président maintenant, avec une décision aussi difficile à faire. »

    Le cas Aurier est un sujet épineux. Le groupe aura évidemment son mot à dire, mais Al-Khelaïfi devra aussi veiller à ne pas froisser Laurent Blanc, le plus durement attaqué dans la vidéo. Avec le temps, les tensions semblent s’apaiser et l’entraîneur parisien moins virulent, même s’il n’oubliera sans doute pas le dérapage du latéral droit.

    Le club peut prendre son temps pour décider. Si Aurier a sans aucun doute une valeur sportive indéniable, ce n’est pas le seul paramètre qui rentre en compte. Ses agissements ne doivent pas perturber le groupe et gêner ses partenaires s’il venait à réintégrer le groupe. Néanmoins, si tous sont disposés à lui pardonner, alors la décision sera peut-être plus aisée à prendre.

    Quoiqu’il en soit et quelque soit la sanction définitive pour l’Ivoirien, cette affaire aura laisser des traces. Ne serait-ce que dans l’image du club qui s’en est vue dégradée.

    By
    @
    OTER ?>