Restez connectés avec nous
Rothen valide totalement la piste Lucas Hernandez pour le PSG
©IconSport

Autour du PSG

Rothen valide totalement la piste Lucas Hernandez pour le PSG

Jérôme Rothen, ancien milieu du Paris Saint-Germain (2004-2010) et de l’Equipe de France (13 sélections) notamment qui est désormais consultant sportif, a été invité au micro de RMC Sport à donner son avis sur la rumeur d’un intérêt parisien pour Lucas Hernandez, défenseur central de 24 ans du Bayern et des Bleus (17 sélections) qui peut dépanner au poste d’arrière gauche.

“S’ils prennent Lucas Hernandez, c’est pour s’inscrire dans la durée avec lui. De toute façon, si le PSG peut se permettre financièrement d’avoir Lucas Hernandez à ce tarif-là (80 millions d’euros, ndlr), il faut y aller. C’est quelqu’un qui a montré beaucoup de caractère partout où il est passé. Aujourd’hui, malheureusement, au Bayern il joue moins, mais à l’Atlético on mettait ça en avant, en Equipe de France, il a apporté beaucoup.

Rothen « Ça ne peut être que bénéfique pour le PSG. »

Sa place est solide, alors que Didier Deschamps a essayé des choses. Cela montre sa mentalité. Ça ne peut être que bénéfique pour le PSG. En plus, c’est recruter français, après je ne dis pas qu’il faut recruter que français, mais c’est bien pour pouvoir s’identifier un peu plus au PSG.“

Difficile de contester que Lucas Hernandez est un très bon défenseur qui amènerait une certaine agressivité au PSG. Il a un peu de mal au Bayern Munich en ce moment, mais c’est en partie à cause d’une blessure au cours de la saison et d’une adaptation suite à son transfert l’été en provenance de l’Atlético de Madrid qui n’est pas toujours simple. Il n’a pas brillé avec les Colchoneros ou avec l’Equipe de France au hasard. Si Paris la possibilité de boucler sa venue, il ne faudrait pas se priver.

Cependant, on en doute forcément. Si le Bayern Munich demande 80 millions d’euros, on ne voit pas comment le PSG pourrait payer. Même un prêt à option d’achat obligatoire ne serait pas simple à financer. Et la négociation pour baisser le prix s’annonce difficile.

Enfin, le dernier argument de Rothen est lui plus difficile à soutenir. Déjà, parce que recruter « français » n’a pas autant d’intérêt que de recruter de la qualité. Surtout, parce que Hernandez a surtout grandi en Espagne et a déjà dit l’an dernier qu’en tant que « Marseillais » il serait « compliqué » d’aller à Paris.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG