Restez connectés avec nous
Sévérac évoque la période décevante traversée par Icardi "Pour l’instant rien de grave."
©IconSport

Autour du PSG

Sévérac évoque la période décevante traversée par Icardi “Pour l’instant rien de grave.”

Dans le mail envoyé aux lecteurs du Parisien, le journaliste Dominique Sévérac est revenu sur l’état de forme de Mauro Icardi, buteur de 27 ans définitivement recruté par le Paris Saint-Germain cet été après une saison en prêt en provenance de l’Inter Milan. Étincelant au début l’exercice 2019-2020, il a été plus en difficulté depuis le mois de janvier et très peu visible vendredi dernier lors de finale de Coupe de France contre l’AS Saint-Etienne (1-0, retrouvez le résumé ici).

“Il met des frappes devant un but vide sur le poteau en amical. Il passe au travers d’une finale de Coupe de France contre Saint-Étienne, avec une seule occasion à son actif. Pataud, peu concentré, moins tranchant qu’à l’accoutumée, Mauro Icardi ne ressemble plus dans le monde d’après à celui du monde d’avant. Même si ses premiers mois de 2020 témoignent d’un coup de pompe. Soit l’Argentin avait commencé trop fort (fin 2019), soit il traverse un passage à vide. Pour l’instant rien de grave. On n’aimerait juste pas qu’il s’inscrive dans la longue histoire des joueurs qui préfèrent leur contrat à leur talent.

Icardi possède suffisamment de défis à relever pour ne pas tomber dans cet écueil.”

Acheté près de 60 millions d’euros et désormais doté d’un salaire de pharaon, l’ancien Intériste bénéficie de conditions de vie qu’il n’a jusqu’à maintenant jamais connues. Parfois, certains en profitent pour s’asseoir sur leurs lauriers et ne plus donner tout ce qu’ils ont. L’histoire du football est jonchée de ces cracks qui s’effondrent le bon contrat signé. Aux portes d’une demi-finale de Ligue des champions et avec l’espoir de revenir en sélection argentine, Icardi possède suffisamment de défis à relever pour ne pas tomber dans cet écueil.”

En effet, Icardi n’a pas autant brillé début 2020 ou sur les derniers matchs que lors de ses premiers mois au PSG. Mais l’idée d’un relâchement ou d’un problème est encore éloignée. L’été dernier, à cause de ses tensions avec l’Inter Milan, l’Argentin n’avait pas pu faire une bonne préparation estivale et avait dû enchaîner les matchs dès son arrivée à cause de la blessure d’Edinson Cavani (33 ans). Il était donc logique qu’il connaisse un coup de pompe au milieu de la saison.

Quant à ses dernières performances décevantes, il ne faut pas oublier, si on veut juger sur des matchs amicaux, qu’il a aussi été très bon contre Le Havre (9-0). En finale de Coupe de France, il a été difficile d’exister dans une équipe parisienne globalement peu inspirée et précise. En tant que buteur, il dépend un peu du reste de son équipe. Icardi manque aussi un peu de mobilité, mais ce n’est pas illogique pour ce premier match officiel depuis 4 mois. Toute l’équipe a été moins un peu en difficulté. Il n’y a pas à s’en prendre particulièrement à l’Argentin. Laissons-lui du temps pour monter en puissance et montrer qu’il ne compte pas se reposer après son transfert.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG