Restez connectés avec nous
Sévérac: "Buffon, le PSG a acheté une marque mais pas un gardien de but"

Autour du PSG

Séverac « Leonardo ? Il n’y a que lui pour relancer ce projet… Ça va être compliqué pour Tuchel »

C’était dans l’air depuis un petit moment, c’est désormais officiel : Leonardo est de retour au Paris Saint-Germain six ans après son départ. Le PSG tient donc son nouvel homme fort, celui qui doit relancer une machine grippée depuis plusieurs années désormais. Une mission que le dirigeant de 49 ans peut largement assumer. C’est du moins ce qu’estime Dominique Séverac, journaliste du Parisien, qui s’exprime sur le plateau de l’Equipe du Soir. Si cela reste une excellente nouvelle, bien évidemment, il met cependant un possible bémol : Thomas Tuchel, coach parisien.

“La mission de Leonardo n’est pas beaucoup plus compliquée qu’en 2011, elle est différente. Quand il est arrivé, il y avait un club à construire. Et une équipe puisqu’il a recruté onze joueurs lors des deux premiers marchés des transferts. Est-ce que vous pensez que le PSG va recruter 11 joueurs ? Non. Le PSG n’est plus à bâtir, il est construit. Il y a Neymar, le PSG est connu, le projet aussi. C’est une autre étape. Il n’y a que lui qui peut relancer le projet qui est mort avec la remontada puis Manchester. Car, il connait par cœur le football et il a la légitimité du Qatar. »

 Séverac : « Il connait tout le monde sauf Tuchel. »

 « Leonardo n’arrive pas en terrain miné. Il connait bien le président al-Khelaifi, il connait Jean-Claude Blanc, il connait tout le monde sauf Tuchel, il est complètement dans ses chaussons. Après, pour Tuchel, ce n’est pas Antero Henrique qu’il aura en face mais Leonardo, c’est autre chose, ça va changer… ça va être compliqué pour Tuchel.”, a exposé Séverac.

Finalement, le Paris Saint-Germain de l’ère QSI avait parfaitement entamé son projet en s’appuyant sur trois hommes connus et reconnus au sein de la planète football : Leonardo en tant que directeur sportif, Carlo Ancelotti en tant qu’entraineur et Jean-Claude Blanc en tant que directeur général délégué. Néanmoins, avec le départ de Leo que l’on connait en 2013, on a l’impression que le projet parisien a stagné. Pire, par moment on a carrément le sentiment qu’il y a eu régression.

Avec le retour de Leonardo dans un poste encore plus influent que lors de son précédent passage, le PSG espère enfin relancer son projet sur les bons rails. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il aura du pain sur la planche. Maintenant, pour ce qui est du cas de Thomas Tuchel, difficile aussi de nier les dires de Dominique Séverac : oui, le technicien allemand n’est pas un choix de Leonardo. De fait, on se doute bien qu’à la moindre contrariété il ne prendra pas de gants et s’en séparera afin de placer un homme de confiance à la tête de l’effectif rouge et bleu. Après, il se peut aussi que les deux hommes parviennent à s’entendre, il ne faut pas occulter cette hypothèse non plus. Loin de là même. Ce qui donnerait au PSG un duo fort avec une vision claire de ce qui doit être mise en place à Paris.

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG