Restez connectés avec nous
Stambouli «La chasse aux records c'était quelque chose qui revenait souvent dans les discours de Laurent Blanc»

Anciens

Stambouli «La chasse aux records c’était quelque chose qui revenait souvent dans les discours de Laurent Blanc»

Ancien milieu du Paris Saint-Germain (2015-2016) désormais à Schalke 04, Benjamin Stambouli est revenu sur la saison 2015-2016 avec le club de la capitale. Lors d’une interview donnée au Parisien, le joueur de 27 ans a insisté sur cette constante chasse aux records qui est importante au sein du club Rouge et Bleu, en plus des titres.

«Ce qui m’a marqué dans ce titre c’est que nous avons été champions très tôt dans la saison, en plus au terme d’un match exceptionnel à Troyes (9-0). La chasse aux records c’était quelque chose qui revenait souvent dans les discours de Laurent Blanc pour motiver les joueurs.»

Champions de Ligue 1 dès la 30e journée face à Troyes, les Parisiens avaient réussi l’exploit de battre pas moins de 14 records durant cette saison. L’écurie parisienne avait notamment réussi à accumuler le plus grand nombre de points sur une saison (96) ou encore le plus grand écart de points avec le second (31). Une saison affolante statistiquement qui a marqué bon nombre de supporters parisiens de par l’efficacité de son équipe.

« Zlatan disait que même si on menait 3-0 à la pause, il fallait jouer en pensant à se préparer pour la Ligue des champions »

Dans la suite de l’interview, Stambouli aborde aussi la mentalité de ancien coéquipier aujourd’hui au Los Angeles Galaxy, Zlatan Ibrahimovic.

«Quand on gagne à Troyes, il y a eu une altercation entre Zlatan et Van der Wiel à la mi-temps parce qu’Ibra trouvait que Greg faisait trop de touches de balles. Zlatan disait que même si on menait 3-0 à la pause, il fallait jouer en pensant à se préparer pour la Ligue des champions»

Peut-être que l’efficacité de cette fameuse saison 2015-2016 vient de cet état d’esprit, en plus du talent (même si on ne peut pas mettre de côté le niveau de la Ligue 1). Il faut toujours penser à jouer le mieux possible et à gagner. Lors de ce match à Troyes, Ibra avait donc motivé les troupes. C’est sans doute cette exigence qui a manqué l’an dernier. Cest plutôt bien rattrapé cette saison, saug que Paris a encore déçu en Europe. Il faut encore grandir pour s’approcher de la finale de Ligue des Champions. On espère voire une progression l’an prochain. Même s’il ne faut pas dénigrer la grande performance nationale du PSG sur cet exercice 2017-2018.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens