Restez connectés avec nous

Adversaires

Thierry Laurey critique Neymar suite à sa blessure, Thomas Tuchel répond

Thierry Laurey critique Neymar suite à sa blessure, Thomas Tuchel répond
Publicités

Mercredi soir au Parc des Princes, le Paris Saint-Germain et le RC Strasbourg s’affrontaient en 16e de finale de la Coupe de France. Sans grande surprise, les Parisiens ont obtenu leur qualification (2-0). Mais cette rencontre a notamment été marquée par la sortie sur blessure de Neymar (attaquant parisien de 26 ans). Interrogé à ce sujet en conférence de presse, le coach strasbourgeois Thierry Laurey n’a pas été tendre avec le Brésilien.

« Il n’a pas pris tant de coups que ça. Chacun joue avec ses moyens. Simplement à des moments, il y a besoin de muscler ton jeu. Il n’y a rien de méchant, ce n’est pas de la danse classique. C’est un génie, mais il y a des moments où quand tu dépasses les bornes, il faut assumer. Assumer quelquefois, c’est prendre quelques coups.

« Il a le droit aussi à un moment donné de se faire attraper. »

Je comprends que mes joueurs en aient marre de voir des joueurs qui cherchent à les chambrer, à les narguer. Il a le droit aussi à un moment donné de se faire attraper. Ce n’est pas interdit. Je veux bien qu’on protège les gens, mais il y a des limites aussi. Quand on fait une passe du dos, c’est se moquer un peu. », propos de Laurey relayés par Le Parisien.

Présent face aux médias peu après lui, l’entraîneur parisien Thomas Tuchel a donné sa réponse :

« On a pris un carton jaune pour avoir réclamé une touche. »

« C’est de la faute de Ney ? Ah ok… C’est son avis et je ne peux pas comprendre mais j’ai l’impression qu’on a pris un carton jaune pour avoir réclamé une touche et, dans le même temps, ils font des fautes tactiques, trois fautes dans une action… On doit protéger les joueurs mais je ne peux pas suivre quand un coach dit que c’est notre faute. Il a été blessé. », propos de Tuchel relayés par Culture PSG.

Qu’un attaquant, d’autant plus un dribbleur, prenne des coups durant un match, c’est plutôt logique. Et il y a toujours un risque de blessure. On peut aussi comprendre que Neymar agace ses adversaires et qu’il y ait parfois de l’agacement. Cependant, ce n’est pas une raison pour parler du Brésilien comme s’il méritait d’être blessé. Ce sont des propos que l’on ne devrait jamais voir dans un sport.

Publicités

Il y a des fautes logiques à cause d’un peu de retard, mais là il y a eu des coups volontaires. Notamment les fautes dont parle Tuchel. Lequel souligne un point important : il n’y a pas eu de jaune pour une faute clairement volontaire. L’arbitre a laissé les coups continuer dans ce match en ne sanctionnant pas assez. Il n’est pas surprenant qu’une blessure arrive. L’homme au sifflet est aussi là pour « protéger » les joueurs en sanctionnant ceux qui font des gestes dangereux pour les autres. Là, il est passé à côté.

Bien sûr, il doit aussi se faire respecter et peut sanctionner un joueur qui lui manque de respect. Ce qui a pu se passer avec Cavani et la touche. Mais il est étonnant d’avoir été aussi clément sur les fautes pour être strict ici. Sans oublier que le fait de laisser les Parisiens prendre de tels coups fait forcément monter la tension.


 

Articles récents

Autres articles présents dans Adversaires