Restez connectés avec nous
FPF - Le PSG et sa possible "bataille juridique" avec l'UEFA

Club

FPF – Le PSG et sa possible « bataille juridique » avec l’UEFA

Le mercato d’été 2015 a bien commencé. Chose difficile à croire en tant que supporter du Paris Saint-Germain tant le club de la capitale reste muet pour le moment. Seulement, les dirigeants seraient dans l’attente de la décision de l’UEFA concernant le possible allègement du Fair-Play Financier. Si la réponse, donnée normalement le 30 juin, ne plaît pas, le club envisagerait une action judiciaire. Mais il y a une certaine crainte des conséquences négatives. Le Parisien revient aujourd’hui »hui sur la situation et les possibilités.

« Si le PSG hésite encore à se lancer dans une bataille juridique, c’est parce qu’il n’aimerait pas que sa décision lui porte encore plus préjudice. Les dirigeants se demandent si une action judiciaire pourrait empêcher Paris de disputer la Ligue des champions. Le projet parisien, made in Qatar, passe par une exposition régulière dans la plus prestigieuse des épreuves, la plus rémunératrice aussi. »

Forcément, pour un club comme le PSG, qui cherche à grandir en permanence, la Ligue des Champions est une nécessité, aussi bien au niveau des revenus que de l’image (deux choses liées d’ailleurs). Mais, pour ce qui est d’une participation à cette prestigieuse compétions, les Parisiens n’auraient rien à craindre.

Le quotidien a interrogé François Brunet, avocat de l’association des supporters en colère contre le Fair-Play Financier « Ce serait une très bonne chose que le PSG attaque le Fair-Play financier. Je suis totalement convaincu du caractère illicite de ce système et je ne vois pas pourquoi le PSG s’exposerait à de quelconques risques. »

Des propos confirmés par L’UEFA, comme le relaie Le Parisien « Le PSG ne serait pas empêché de participer à nos compétitions. Nos règlements stipulent que c’est le Tribunal arbitral du sport (TAS) qui est compétent pour trancher les litiges. Mais, après, libre à un club de saisir une autre juridiction. »

Du point de vue de la simple participation, rien ne pourrait donc arriver au club de la capitale. En revanche, il reste le soucis de l’image donnée ainsi que celle du temps. Des données évoquées par Didier Primault, directeur général du Centre de Droit et d’Economie du Sport de Limoges, « Je ne crois pas que le PSG aille au bout de cette logique. Son projet est trop ambitieux et sérieux pour entrer en bagarre avec l’UEFA pour quelque chose de court terme. Le calendrier n’est pas favorable au club. Le temps que ça aboutisse, au moins une saison se sera écoulée. »

En rentrant en bataille juridique avec l’UEFA, le PSG pourrait passer comme le mauvais élève, le rebel. Même si c’est à raison, les clubs déjà bien en place pourraient le voir d’un mauvais œil et bouder le club dans les transferts, par exemple. De plus, il ne faut surtout pas que les possibles supporters et fans de football pensent la même chose, cela ralentirait la progression du PSG dans sa quête d’image de grand club.

Par contre, pour ce qui est du temps, ce n’est pas vraiment un problème pour le PSG. Si la décision de l’UEFA ne plaît pas aux Parisiens, c’est que ce mercato sera encore bloqué de toute façon. Et il est possible que rien ne change pour 2016. D’ailleurs, Le Parisien conclut « Mais si cela lui permet de retrouver sa liberté d’investir en 2016, l’action peut sérieusement être envisagée.« 

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club