Restez connectés avec nous
Meunier se confie à propos du confinement et explique ce qui lui manque dans le football
©IconSport

Club

Meunier se confie à propos du confinement et explique ce qui lui manque dans le football

Thomas Meunier, arrière droit de 28 ans arrivé au Paris Saint-Germain en 2016, a pris le temps de répondre à quelques questions d’Ambre Godillon pour PSG TV (comme Marco Verratti, Thiago Silva, Thomas Tuchel, Juan Bernat, Thilo Kehrer et Idrissa Gueye). L’occasion de se confier à propos du confinement, de ses activités et de l’envie de retrouver les matchs.

Meunier « C’est un job à plein temps, plus dur que le football. »

Comment ça va ?

Plutôt bien en cette période de confinement, le foot me manque mais pas tant que ça. On est avec les enfants, on a de quoi s’occuper et on n’a pas forcément le temps de penser au foot.

Comment je fais pour rester en forme ?

Je me maintiens en forme via le programme individuel envoyé par le PSG, on fait en sorte de travailler l’endurance, le renforcement musculaire, etc. C’est assez complet.

Je reste en contact avec mes coéquipiers et le staff ?

Oui, avec les coéquipiers on s’écrit de temps en temps et on essaye de ne pas oublier que nous sommes des joueurs du Paris Saint-Germain.

Aussi un papa ?

C’est un job à plein temps, plus dur que le football. Il y a 3 enfants à la maison, ce n’est pas forcément évident surtout qu’il sont jeunes. Pas d’école, pas de crèche, c’est là que tu comprends qu’être enseignant c’est dur, et sans doute sous-évalué.

Meunier « les matchs me manquent énormément, les matchs devant les supporters. »

Comment on les occupe ?

Il y a le programme scolaire pour les plus grands. Les plus petits, c’est du bricolage, la sieste nécessaire pour eux et les parents. On a la chance d’avoir une terrasse, donc on peut être un peu dehors.

Ce qui me manque le plus ?

Quand je dis que le foot ne me manque pas, c’est pas exactement ça. Les entraînements ne me manquent pas tant que ça mais les matchs me manquent énormément, les matchs devant les supporters. C’est pour cela que l’on joue, l’ambiance, l’atmosphère. C’est tout ce contexte.

Un message à faire passer ?

Bien rester chez eux ! Il faut suivre les consignes, on reste tranquille jusqu’au 11 mai et après ça sera petit à petit. Il faudra attendre un peu plus pour les restaurants et les bars. Il faut bien écouter les consignes et les conseils. C’est essentiel. Je voudrais aussi remercier tous ceux qui font en sorte que les malades soient guéris, tous ceux qui participent au redressement de la barre.

Publicités

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club