Restez connectés avec nous
Exclu - Johnny Séverin "le puzzle d'Emery est quasi complet"

Interviews

Exclu – Johnny Séverin « le puzzle d’Emery est quasi complet »

Nous sommes à l’aube de la reprise de la compétition pour le Paris Saint-Germain (le 6 août face à l’Olympique Lyonnais en Trophée des Champions et le 12 contre Bastia en Ligue 1). Le journaliste Johnny Séverin (beIN Sports, chef d’édition de Dimanche Ligue 1) nous a livré ses impressions sur Unai Emery (entraîneur parisien) et son groupe, le mercato à faire et la concurrence en Ligue 1.

Le PSG a-t-il fait ce qu’il faut pour progresser cet été?

Après avoir enrôlé Di Maria l’été dernier, le club a changé d’axe de recrutement. C’est moins axé sur des individualités et plus dans l’optique de renforcer et rafraîchir un collectif.

Dans ce sens, les recrues (Meunier, Ben Arfa, Krychowiak) sont très intéressantes car elles arrivent avec beaucoup de détermination pour prouver leur valeur au plus haut niveau. Cette faim, cette ambition qui les caractérisent peut tirer l’équipe vers le haut comme ce fut le cas par le passé des Verratti, Matuidi, Aurier ou encore Pastore, devenus stars au PSG. Il manque encore un très bon attaquant pour suppléer Cavani. Mais le puzzle d’Emery est quasi complet.

L’engouement des supporters autour d’Emery est-il prématuré ou justifié ?

L’engouement autour du coach traverse tous les étages du club. C’est déjà le vestiaire qui a adoubé le triple vainqueur de la Ligue Europa. Par son humilité, ses idées, la passion et l’intensité qu’il transmet dans ses séances, il a remporté l’adhésion de son groupe. Et le public suit forcément cet élan positif.

Je pense qu’il va apporter l’intensité qu’il manquait désespérément au jeu du PSG ces dernières années. Impossible de gagner la C1 et même atteindre les demi-finales sans l’intensité qui caractérise le jeu des plus grandes équipes actuellement. L’Atlético en est le dernier exemple.

Ben Arfa un peu émoussé pendant la préparation, peut-il prendre une place de titulaire ?

Il est venu avec cette ambition. Sa saison formidable à Nice a conforté l’idée qu’il avait besoin d’être un titulaire inamovible pour atteindre son plus haut niveau. Il aurait pu rester dans ce confort. Mais il a préféré viser plus haut, se mettre en danger et prouver sa valeur en C1 notamment. Pour l’instant il est un peu émoussé, mais pas de quoi s’inquiéter car Ben Arfa entame souvent fort ses saisons. . Par exemple, avec l’OM sa première saison, ou avec Nice l’année dernière.

Mais soumis à une forte concurrence, il aura des périodes de disette comme avec Nice cette saison (+ de 10 matchs sans être décisif début 2016, ndlr). Emery sera forcément moins patient avec lui que l’était Claude Puel. La vraie question est de savoir s’il saura faire preuve de la patience qui lui a manqué par le passé ?

Jesé une bonne idée? Sinon, qui prendre? Faut-il laisser la place de doublure pour les jeunes parisiens?

Ce n’est sûrement pas le nom auquel rêvaient les supporters parisiens pour remplacer numériquement Zlatan Ibrahimovic. Mais Unai Emery semble persuadé que l’arrivée du polyvalent Jesé bonifiera sa ligne offensive. Je demande à voir…

J’aurais pensé que Sergio Aguero aurait été le parfait renfort offensif des Parisiens, mais il s’apprête à prolonger son séjour à City. J’apprécie le profil d’Icardi également. Des titulaires dans leurs clubs. Ce n’est pas le cas de Jesé.

Les jeunes parisiens, si talentueux auront certainement leur chance cette saison en ligue 1 ou en coupes mais c’est difficile de déloger les titulaires au PSG. Seul Rabiot y est parvenu pour l’instant. Augustin Ikoné voire Callegari peuvent l’imiter.

Mais je m’interroge surtout sur Edinson Cavani. Est il l’avant-centre qu’il faut au PSG ? Le jeu plus vertical d’Emery lui sera plus favorable que celui de Blanc mais il devra se montrer beaucoup plus efficace. Les supporters ne seront pas très patients à son égard. L’ombre du géant suédois planera sur le Parc cette saison et ce sera à Cavani de la chasser.

Faut-il plus de français au PSG, comme le demande Le Graët (président de la FFF, ndlr)?

Dans un grand club qui a d’immenses ambitions à courts termes, la nationalité des joueurs a une importance secondaire. Les meilleurs, ceux qui peuvent faire grandir le PSG à court terme, doivent jouer. Peu importe leur âge et leur nationalité. S’ils sont français et symboles de la formation du club c’est évidemment une grande satisfaction, mais pas une priorité à mon sens.

Certains se plaignent de la domination du PSG en Ligue 1, est-ce un vrai problème? Si oui, peut-on vraiment le compter comme fautif?

C’est une lapalissade de dire que le PSG a besoin d’une plus grande adversité au niveau national pour être plus performant au niveau européen. Mais cela ne dépend pas du club parisien. Si l’équipe d’Unai Emery est aussi performante que la saison dernière sur le territoire national, elle raflera les 4 compétitions car le groupe n’a pas d’équivalent en France.

Même l’OL qui a fait un recrutement intéressant ne me semble pas en capacité de concurrencer le PSG.
Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Interviews