Restez connectés avec nous
Bitton évoque "l'erreur" de Pochettino et la difficile course au titre

Autour du PSG

Bitton évoque « l’erreur » de Pochettino et la difficile course au titre

Dans sa chronique de mardi au micro de France Bleu Paris, Stéphane Bitton est revenu sur la défaite du Paris Saint-Germain 0-2 contre l’AS Monaco dimanche soir au Parc des Princes en clôture de la 26e journée de Ligue 1. Le journaliste a donné ce qu’il a trouvé comme explication pour cette terrible rechute après la victoire épatante contre le FC Barcelone (1-4, 8e de finale aller de la Ligue des Champions) quelques jours plus tôt. Il s’est aussi tourné vers la suite, avec une remontée nécessaire et compliquée pour le 3e afin d’être champion.

Bitton « Sans créateur, pas de création, pas de jeu, pas de but et donc pas de victoire. »

“C’est difficile de critiquer un entraîneur qui a fait une démonstration mondiale mardi soir. Tous ceux qui aiment le football ont pu voir la qualité du PSG avec la patte Pochettino. Et puis, dimanche soir, le couac. Depuis, je cherche les raisons de ce passage de la lumière à l’ombre. Je ne vois qu’une cause : c’est un pêché d’orgueil. Mauricio Pochettino a pris un peu les Monégasques pour des jambons. Il s’est dit qu’il pouvait battre Monaco sans un créateur. Sans créateur, pas de création, pas de jeu, pas de but et donc pas de victoire.

Dès que la composition est tombée, quand j’ai vu que Herrera remplaçait Verratti, je me suis demandé qui allait créer du jeu dans cette équipe. Trois heures plus tard on a compris que personne n’avait crée du jeu. C’était une erreur. Pochettino a été très bien et a plaidé coupable, il a dit qu’il s’était trompé. Mais c’est une erreur qui va coûter cher au PSG. J’espère qu’elle ne coûtera pas trop cher.

Bitton « Les plus optimistes diront qu’il suffit de faire un sans faute. »

Mathématiquement, ça reste possible, Pais est encore dans le coup et il n’y a pas le feu. Les plus optimistes diront qu’il suffit de faire un sans faute. Oui, il suffira… mais le PSG va être occupé par d’autres échéances, européennes. Il faut réussir le retour le 10 mars pour aller en quarts de finale. Après, ça peut faire deux matches et à ce stade vous ne tombez pas contre une équipe de deuxième zone. Le PSG va laisser de l’énergie, et on l’espère, en Ligue des champions. Ce sera compliqué d’être remobilisé tous les trois jours. En tout cas, il va falloir que tout le monde se mette dans le sens de la marche pour gagner ce 10e titre.”

Certes, Pochettino, qui avait besoin de laisser Verratti souffler un peu pour le « protéger »aurait pu aligner un milieu de terrain un peu plus offensif. Du moins, avec des joueurs un peu plus habitués à lancer des occasions grâce à leurs passes comme Julian Draxler ou Rafinha. Surtout avec les attaquants Kylian Mbappé, Mauro Icardi et Moise Kean, qui sont plus des finisseurs (ou du moins combinent sur la fin des occasions) que de vrais créateurs.

Cependant, il ne faudrait pas oublier qu’Ander Herrera et Leandro Paredes sont aussi capables d’excellentes passes et que les latéraux étaient là pour centrer. Il y a aussi eu un grand manque de mouvement de coordination entre les appels et les passes. Il ne s’agit pas seulement d’un joueur au milieu qui fait tout de l’équipe.

Ce qui ne change pas qu’il y a eu un raté, puisqu’il y a finalement une défaite très pénible avec le sentiment que le PSG n’a presque jamais été dangereux tout en ayant concédé 2 buts. Il reste des choses à corriger et du travail pour s’améliorer. C’est logique avec un entraîneur arrivé il y a un mois et demi et des absences qui affaiblissent le groupe en permanence. Malheureusement, la situation fait que le PSG n’a pas beaucoup de temps. Il peut encore être champion, mais il est temps de trouver de la régularité et de prendre des points face aux concurrents. Il y a un groupe pour y arriver, reste à trouver les solutions. En espérant qu’un long parcours en Ligue des Champions fasse partie du « problème ».

 

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG