Archives

ACA 1-2 PSG : Paris prend ses aises

Publie le 29/01/2011 a 21:29



  • Grâce au retour en réussite de Mevlüt Erding, auteur d’un doublé (18e, 49e) face à la lanterne rouge Arles-Avignon, Paris revient à un point de Lille et profite des défaites de Rennes et Lyon pour conforter sa place de dauphin.

     Une équipe «candidate au titre» contre une équipe «qui lutte pour le maintien», voilà comment a résumé Faruk Hadzibegic, l’entraîneur arlésien, ce match entre le deuxième et le vingtième et bon dernier de ce championnat de France. Faux-pas interdit donc pour Paris dans cette rencontre en apparence déséquilibrée après la démonstration réalisée au match aller (4-0) face à des «fantômes» (Laurenti).

    Gorgée d’eau, la pelouse du Parc des Sports d’Avignon n’a pas facilité la tâche des Parisiens, qui devaient, en plus, faire abstraction du départ (officiel) de Stéphane Sessègnon pour Sunderland. Mais bien que privé de Chantôme et d’Hoarau, le collectif parisien s’est progressivement mis en place. Et même un cran plus bas, Mathieu Bodmer a éclairé le jeu de son équipe et permis à Giuly de chauffer Merville après un sombrero (13e). Avant d’adresser une passe en profondeur décisive pour Mevlüt Erding, dont la frappe, taclée par Lorenzi, a lobé Merville et heurté le poteau avant d’entrer (0-1, 18e). Patients, les Parisiens ont ensuite attendus la 42e minute pour voir de nouveau Erding prendre sa chance. Juste au-dessus.

    Paris a tremblé sans Makélélé

    En confiance après ce but, le premier depuis le mois de novembre dernier, le Turc est reparti à l’assaut du but arlésien et a été récompensé après avoir buté une première fois sur Merville (48e). À la conclusion d’un une-deux avec Giuly, le numéro 11 parisien a crucifié le gardien adverse d’une volée croisée du gauche (0-2, 49e). Cette rencontre piège semblable à un «match de Coupe de France» (Armand) a ensuite été relancée par la réduction du score de Ndiaye d'une somptueuse reprise de volée dans la lucarne d’Edel (1-2, 57e). Mais même après la sortie de Makélélé (blessé ?) et sous la pression de Dja Djédjé (65e) ou Germany (90e), les joueurs d’Antoine Kombouaré ont tenu le coup. 

    Revenu à un petit point de Lille, Paris prend confortablement ses aises sur le podium en devançant désormais Lyon, battu à Valenciennes (2-1), et Rennes, étrillé à Sochaux (5-1), de 3 points. Prochain rendez-vous pour Paris ? Mercredi face à Martigues en Coupe de France à 17h !

    Publie le 29/01/2011 a 21:29

    ACA 1-2 PSG : Paris prend ses aises

    Grâce au retour en réussite de Mevlüt Erding, auteur d’un doublé (18e, 49e) face à la lanterne rouge Arles-Avignon, Paris revient à un point de Lille et profite des défaites de Rennes et Lyon pour conforter sa place de dauphin.

     Une équipe «candidate au titre» contre une équipe «qui lutte pour le maintien», voilà comment a résumé Faruk Hadzibegic, l’entraîneur arlésien, ce match entre le deuxième et le vingtième et bon dernier de ce championnat de France. Faux-pas interdit donc pour Paris dans cette rencontre en apparence déséquilibrée après la démonstration réalisée au match aller (4-0) face à des «fantômes» (Laurenti).

    Gorgée d’eau, la pelouse du Parc des Sports d’Avignon n’a pas facilité la tâche des Parisiens, qui devaient, en plus, faire abstraction du départ (officiel) de Stéphane Sessègnon pour Sunderland. Mais bien que privé de Chantôme et d’Hoarau, le collectif parisien s’est progressivement mis en place. Et même un cran plus bas, Mathieu Bodmer a éclairé le jeu de son équipe et permis à Giuly de chauffer Merville après un sombrero (13e). Avant d’adresser une passe en profondeur décisive pour Mevlüt Erding, dont la frappe, taclée par Lorenzi, a lobé Merville et heurté le poteau avant d’entrer (0-1, 18e). Patients, les Parisiens ont ensuite attendus la 42e minute pour voir de nouveau Erding prendre sa chance. Juste au-dessus.

    Paris a tremblé sans Makélélé

    En confiance après ce but, le premier depuis le mois de novembre dernier, le Turc est reparti à l’assaut du but arlésien et a été récompensé après avoir buté une première fois sur Merville (48e). À la conclusion d’un une-deux avec Giuly, le numéro 11 parisien a crucifié le gardien adverse d’une volée croisée du gauche (0-2, 49e). Cette rencontre piège semblable à un «match de Coupe de France» (Armand) a ensuite été relancée par la réduction du score de Ndiaye d'une somptueuse reprise de volée dans la lucarne d’Edel (1-2, 57e). Mais même après la sortie de Makélélé (blessé ?) et sous la pression de Dja Djédjé (65e) ou Germany (90e), les joueurs d’Antoine Kombouaré ont tenu le coup. 

    Revenu à un petit point de Lille, Paris prend confortablement ses aises sur le podium en devançant désormais Lyon, battu à Valenciennes (2-1), et Rennes, étrillé à Sochaux (5-1), de 3 points. Prochain rendez-vous pour Paris ? Mercredi face à Martigues en Coupe de France à 17h !




  • Tags de l'article : , , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    PSG/Celtic – L’équipe parisienne selon la presse : Kimpembe ou Marquinhos titulaire ?

    Autour du PSG

    Ce soir au Parc des Princes, le Paris Saint-Germain reçoit le Celtic Glasgow pour le compte ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia mis à jour un post"Rongier "Je ne suis pas encore au niveau du petit hibou""
    9 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Benarbia "Si Cavani se blesse cette saison, le PSG n’a pas d’avant-centre""
    2 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Le PSG remporte largement le Classico après avoir été mené de 2 buts

    Féminines – Le PSG remporte largement le Classico après avoir été mené de 2 buts

    Actu Féminin

    Ce samedi, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain était en déplacement à Marseille pour le compte de ...

    Vidéos PSG

    ACA 1-2 PSG : Paris prend ses aises

    <Archives

    Grâce au retour en réussite de Mevlüt Erding, auteur d’un doublé (18e, 49e) face à la lanterne rouge Arles-Avignon, Paris revient à un point de Lille et profite des défaites de Rennes et Lyon pour conforter sa place de dauphin.

     Une équipe «candidate au titre» contre une équipe «qui lutte pour le maintien», voilà comment a résumé Faruk Hadzibegic, l’entraîneur arlésien, ce match entre le deuxième et le vingtième et bon dernier de ce championnat de France. Faux-pas interdit donc pour Paris dans cette rencontre en apparence déséquilibrée après la démonstration réalisée au match aller (4-0) face à des «fantômes» (Laurenti).

    Gorgée d’eau, la pelouse du Parc des Sports d’Avignon n’a pas facilité la tâche des Parisiens, qui devaient, en plus, faire abstraction du départ (officiel) de Stéphane Sessègnon pour Sunderland. Mais bien que privé de Chantôme et d’Hoarau, le collectif parisien s’est progressivement mis en place. Et même un cran plus bas, Mathieu Bodmer a éclairé le jeu de son équipe et permis à Giuly de chauffer Merville après un sombrero (13e). Avant d’adresser une passe en profondeur décisive pour Mevlüt Erding, dont la frappe, taclée par Lorenzi, a lobé Merville et heurté le poteau avant d’entrer (0-1, 18e). Patients, les Parisiens ont ensuite attendus la 42e minute pour voir de nouveau Erding prendre sa chance. Juste au-dessus.

    Paris a tremblé sans Makélélé

    En confiance après ce but, le premier depuis le mois de novembre dernier, le Turc est reparti à l’assaut du but arlésien et a été récompensé après avoir buté une première fois sur Merville (48e). À la conclusion d’un une-deux avec Giuly, le numéro 11 parisien a crucifié le gardien adverse d’une volée croisée du gauche (0-2, 49e). Cette rencontre piège semblable à un «match de Coupe de France» (Armand) a ensuite été relancée par la réduction du score de Ndiaye d'une somptueuse reprise de volée dans la lucarne d’Edel (1-2, 57e). Mais même après la sortie de Makélélé (blessé ?) et sous la pression de Dja Djédjé (65e) ou Germany (90e), les joueurs d’Antoine Kombouaré ont tenu le coup. 

    Revenu à un petit point de Lille, Paris prend confortablement ses aises sur le podium en devançant désormais Lyon, battu à Valenciennes (2-1), et Rennes, étrillé à Sochaux (5-1), de 3 points. Prochain rendez-vous pour Paris ? Mercredi face à Martigues en Coupe de France à 17h !

    By
    @
    OTER ?>