Archives

Ambiance du Parc: les premiers échanges de la saison

Publie le 09/01/2011 a 12:21



  • Il aura fallu attendre le 30e match de la saison (le 15e à domicile) et un match de folie pour que le Parc des Princes retrouve un peu de son ambiance légendaire. Pourtant, il n’y avait que 12000 spectateurs hier dans l’enceinte mythique du PSG. S’il est évident qu’on est encore loin d’avoir retrouvé la ferveur des anciens abonnés qui continuent, eux, leur boycott, la joie des supporters parisiens présents au stade faisait plaisir à voir.

    Ce match s’annonçait pourtant bien calme, avec une confrontation face à un club lensois au plus mal et sous une pluie battante et quasi ininterrompue, on s’attendait à vivre une soirée tranquille. Ce fut d’ailleurs le cas jusqu’au début de la seconde mi-temps. Car durant la première, même le but de Camara paraissait presque logique et n’a pas été tant fêté.

    Sachant qu’il est toujours aussi difficile d’organiser des chants en tribune sans la présence des associations et des capots chargés de lancer les hostilités, il fallait bien un match fou pour que tous les supporters se décident à chanter. Autrement, les encouragements auraient continué sur leur lancée, à savoir quelques supporters motivés qui se réunissent en bas de la tribune, les autres suivant quand bon leur semble. Mais la tournure du match en a voulu autrement. Le but de Nenê et le pénalty d’Hoarau en l’espace de deux minutes ont changé la donne et permis à ceux qui s’étaient déplacés de savourer pleinement. On a donc assisté aux premiers échanges entre les tribunes Auteuil et Boulogne depuis le début de la saison. Si ceux-ci n’étaient pas les plus puissants qu’on ait vus au Parc, cela faisait quand même plaisir à voir. Paris était bien magique hier soir, et les supporters n’ont pu passer à côté de cette occasion.

    Si cette ambiance avec un stade rempli au quart devrait conforter le président Leproux dans ses choix, on aimerait tout de même qu’à l’avenir, cette ferveur redevienne habituelle. Car il ne faut pas se leurrer, il n’y aura pas 5-0 pour le PSG à la 75e tous les week-end.

    À la sortie du stade, on a pu constater que des groupes de supporters (d’Auteuil) possédaient un mégaphone afin d’assurer l’ambiance dans les rues. La sécurité du Parc et les mesures du nouveau plan Leproux auraient-elles permis de laisser cet objet entrer dans le stade ? Car il faut le dire, la tribune Auteuil hier était plus organisée au niveau des chants que celle de Boulogne. Si vous avez des informations à ce sujet, n’hésitez pas à nous en faire part en nous écrivant à psgteam@hotmail.fr .

    Quoi qu’il en soit, même les téléspectateurs et supporters parisiens ont dû apprécier d’entendre ces chants mythiques que l’on avait « presque » oubliés. Nenê, lui, a reçu une ovation bien méritée de la part du public, qui l’a d’ailleurs félicité avec des « Merci Nenê » peut-être un peu précoces.

    Rendez-vous après le match PSG-Sochaux pour un nouveau point sur l’ambiance du Parc, qui demeure un gros point d’interrogation pour l’année 2011. Cela dit, les résultats et performances des Parisiens devraient aider…

    Publie le 09/01/2011 a 12:21

    Ambiance du Parc: les premiers échanges de la saison

    Il aura fallu attendre le 30e match de la saison (le 15e à domicile) et un match de folie pour que le Parc des Princes retrouve un peu de son ambiance légendaire. Pourtant, il n’y avait que 12000 spectateurs hier dans l’enceinte mythique du PSG. S’il est évident qu’on est encore loin d’avoir retrouvé la ferveur des anciens abonnés qui continuent, eux, leur boycott, la joie des supporters parisiens présents au stade faisait plaisir à voir.

    Ce match s’annonçait pourtant bien calme, avec une confrontation face à un club lensois au plus mal et sous une pluie battante et quasi ininterrompue, on s’attendait à vivre une soirée tranquille. Ce fut d’ailleurs le cas jusqu’au début de la seconde mi-temps. Car durant la première, même le but de Camara paraissait presque logique et n’a pas été tant fêté.

    Sachant qu’il est toujours aussi difficile d’organiser des chants en tribune sans la présence des associations et des capots chargés de lancer les hostilités, il fallait bien un match fou pour que tous les supporters se décident à chanter. Autrement, les encouragements auraient continué sur leur lancée, à savoir quelques supporters motivés qui se réunissent en bas de la tribune, les autres suivant quand bon leur semble. Mais la tournure du match en a voulu autrement. Le but de Nenê et le pénalty d’Hoarau en l’espace de deux minutes ont changé la donne et permis à ceux qui s’étaient déplacés de savourer pleinement. On a donc assisté aux premiers échanges entre les tribunes Auteuil et Boulogne depuis le début de la saison. Si ceux-ci n’étaient pas les plus puissants qu’on ait vus au Parc, cela faisait quand même plaisir à voir. Paris était bien magique hier soir, et les supporters n’ont pu passer à côté de cette occasion.

    Si cette ambiance avec un stade rempli au quart devrait conforter le président Leproux dans ses choix, on aimerait tout de même qu’à l’avenir, cette ferveur redevienne habituelle. Car il ne faut pas se leurrer, il n’y aura pas 5-0 pour le PSG à la 75e tous les week-end.

    À la sortie du stade, on a pu constater que des groupes de supporters (d’Auteuil) possédaient un mégaphone afin d’assurer l’ambiance dans les rues. La sécurité du Parc et les mesures du nouveau plan Leproux auraient-elles permis de laisser cet objet entrer dans le stade ? Car il faut le dire, la tribune Auteuil hier était plus organisée au niveau des chants que celle de Boulogne. Si vous avez des informations à ce sujet, n’hésitez pas à nous en faire part en nous écrivant à psgteam@hotmail.fr .

    Quoi qu’il en soit, même les téléspectateurs et supporters parisiens ont dû apprécier d’entendre ces chants mythiques que l’on avait « presque » oubliés. Nenê, lui, a reçu une ovation bien méritée de la part du public, qui l’a d’ailleurs félicité avec des « Merci Nenê » peut-être un peu précoces.

    Rendez-vous après le match PSG-Sochaux pour un nouveau point sur l’ambiance du Parc, qui demeure un gros point d’interrogation pour l’année 2011. Cela dit, les résultats et performances des Parisiens devraient aider…




  • Tags de l'article : , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Meunier "La Ligue des Champions ? Pour moi, ce n'est pas encore notre moment"

    Meunier « La Ligue des Champions ? Pour moi, ce n’est pas encore notre moment »

    Club

    Lors d’un entretien accordé au journal Goal, Thomas Meunier, arrière droit de 25 ans du Paris ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Pep Segura «Verratti? C’est un joueur du PSG. A partir de là, comme c’est le mercato, il y a des possibilités»"
    3 days ago
    Thomasa publié un new post."La chaîne l'équipe donne des chiffres pour le salaire de Dani Alves"
    13 days ago

    Actualité Féminine

    Patrice Lair Si j'étais parti du PSG, j'aurais été une petite pourriture

    Patrice Lair « Si j’étais parti du PSG, j’aurais été une petite pourriture »

    Actu Féminin

    Patrice Lair, entraîneur du Paris Saint-Germain, s’est confié auprès du Parisien. Celui qui est arrivé l’été dernier a ...

    Vidéos PSG

    Ambiance du Parc: les premiers échanges de la saison

    <Archives

    Il aura fallu attendre le 30e match de la saison (le 15e à domicile) et un match de folie pour que le Parc des Princes retrouve un peu de son ambiance légendaire. Pourtant, il n’y avait que 12000 spectateurs hier dans l’enceinte mythique du PSG. S’il est évident qu’on est encore loin d’avoir retrouvé la ferveur des anciens abonnés qui continuent, eux, leur boycott, la joie des supporters parisiens présents au stade faisait plaisir à voir.

    Ce match s’annonçait pourtant bien calme, avec une confrontation face à un club lensois au plus mal et sous une pluie battante et quasi ininterrompue, on s’attendait à vivre une soirée tranquille. Ce fut d’ailleurs le cas jusqu’au début de la seconde mi-temps. Car durant la première, même le but de Camara paraissait presque logique et n’a pas été tant fêté.

    Sachant qu’il est toujours aussi difficile d’organiser des chants en tribune sans la présence des associations et des capots chargés de lancer les hostilités, il fallait bien un match fou pour que tous les supporters se décident à chanter. Autrement, les encouragements auraient continué sur leur lancée, à savoir quelques supporters motivés qui se réunissent en bas de la tribune, les autres suivant quand bon leur semble. Mais la tournure du match en a voulu autrement. Le but de Nenê et le pénalty d’Hoarau en l’espace de deux minutes ont changé la donne et permis à ceux qui s’étaient déplacés de savourer pleinement. On a donc assisté aux premiers échanges entre les tribunes Auteuil et Boulogne depuis le début de la saison. Si ceux-ci n’étaient pas les plus puissants qu’on ait vus au Parc, cela faisait quand même plaisir à voir. Paris était bien magique hier soir, et les supporters n’ont pu passer à côté de cette occasion.

    Si cette ambiance avec un stade rempli au quart devrait conforter le président Leproux dans ses choix, on aimerait tout de même qu’à l’avenir, cette ferveur redevienne habituelle. Car il ne faut pas se leurrer, il n’y aura pas 5-0 pour le PSG à la 75e tous les week-end.

    À la sortie du stade, on a pu constater que des groupes de supporters (d’Auteuil) possédaient un mégaphone afin d’assurer l’ambiance dans les rues. La sécurité du Parc et les mesures du nouveau plan Leproux auraient-elles permis de laisser cet objet entrer dans le stade ? Car il faut le dire, la tribune Auteuil hier était plus organisée au niveau des chants que celle de Boulogne. Si vous avez des informations à ce sujet, n’hésitez pas à nous en faire part en nous écrivant à psgteam@hotmail.fr .

    Quoi qu’il en soit, même les téléspectateurs et supporters parisiens ont dû apprécier d’entendre ces chants mythiques que l’on avait « presque » oubliés. Nenê, lui, a reçu une ovation bien méritée de la part du public, qui l’a d’ailleurs félicité avec des « Merci Nenê » peut-être un peu précoces.

    Rendez-vous après le match PSG-Sochaux pour un nouveau point sur l’ambiance du Parc, qui demeure un gros point d’interrogation pour l’année 2011. Cela dit, les résultats et performances des Parisiens devraient aider…

    By
    @
    OTER ?>