Restez connectés avec nous

Archives

Giuly, mieux qu’une simple doublure

Avec le recrutement de Nenê à gauche, Stéphane Sessègnon est devenu propriétaire du couloir droit. Ce qui ne fait pas les affaires de Ludvic Guily, qui malgré un statut de remplaçant annoncé dès l’avant-saison, a décidé d’honorer sa dernière année de contrat. Mais ne peut-il pas viser plus haut ?

A chaque apparition depuis le début de la saison, Ludovic Guily s’est montré décisif. Contre le Maccabi Tel-Aviv, il a marqué au retour après avoir fait marquer à l’aller (passe pour Hoarau sur le deuxième but). Contre Bordeaux, c’est encore lui qui donne un ballon décisif au Réunionnais. S’il a connu une baisse de régime en fin de saison dernière, Guily est toujours aussi utile au système parisien, n’en déplaise à ses détracteurs.  Le problème vient de Stéphane Sessègnon que l’on voit mal s’asseoir sur le banc pour laisser sa place au joueur de 34 ans. Surtout, Kombouaré pense que l’ancien joueur de Barcelone et de la Roma ne peut plus assumer un rôle de titulaire.

Seulement 15-20 mn par match

Pourtant, il y a deux saisons, Giuly avait formé avec Hoarau un duo d’attaquants inattendu, qui avait tout de même marqué 26 buts en championnat. Depuis, Nenê et Erding ont débarqués et s’occupent des tâches offensives avec le Béninois.  La question n’est pas de savoir si Guily accepte d’être un second choix, car il le fait avec classe, mais plutôt s’il peut quitter le banc pour plus de 15-20 minutes par rencontre.

Son concurrent dans le couloir droit réalise un gros début de saison mais “Speedy Giuly” peut profiter de la multitude de matches qu’il y aura cette saison entre le championnat, les Coupes nationales et la Coupe d’Europe. L’ex-international n’est pas cramé et possède toujours une vitesse capable de faire du bien dans les 30 derniers mètres. Pour le club, il est évidemment tout bénéfique de pouvoir s’appuyer sur un joueur talentueux et surtout ultra expérimenté. En enchaînant de bonnes prestations, peut-être que Giuly parviendra à convaincre son entraîneur de lui octroyer un temps de jeu plus conséquent voire, mieux, une place de titulaire. Ce serait alors une belle fin pour celui qui partira à l’issue de son bail dans quelques mois et la certitude du travail bien accompli.
 
G.L (But! Paris)

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Archives