Archives

Prestations PSG-Lens : Ou comment faire revenir Sessègnon

Publie le 09/01/2011 a 00:47



  • En étrillant Lens (5-1), le PSG a plus que bien lancé son année. Il a réaffirmé sa haine de la défaite et envoyé un message clair à ses opposants : il faudra compter sur Paris en 2011, et ce, sur tous les tableaux. Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-RCL.

     Edel : En arrêtant la frappe puissante de Jemaa dès la 2e minute de jeu, il s’est mis dans le match et a par la suite été impeccable (21e, 45e, 90e), notamment en remportant ce duel face à Maoulida alors que le score était de 1-0 (35e). S’il s’est un peu fait avoir bêtement sur la faute qui entraîne le pénalty, il ne peut en revanche rien sur la Panenka d’Eduardo (80e).

    Jallet : Pris dans le dos par Jemaa à la 72e, il n’a pas montré d’autres signes de faiblesse, contrôlant même le ballon de la poitrine pour Edel (66e). Plus offensif et meilleur centreur (55e, 74e) après l’expulsion de Yahia (52e).

    Camara : Auteur d’une ouverture du score tout en puissance (20e), il a été correct défensivement. Sans plus.

    Armand : Intelligent défensivement sur ce terrain très gras (5e, 35e, 89e), il aurait pu offrir une passe décisive à Erding (84e) et s’est même permis une papinade (86e).

    Cearà : Pris de vitesse par Maoulida à la 35e, il n’a pas beaucoup apporté offensivement avant de céder sa place sur blessure à Makonda (46e), qui a été très propre dans ses interventions.

    Makélélé : Discret mais irremplaçable dans l’entrejeu, il a mis son expérience au service du collectif (26e).

    Chantôme : Plus percutant que Makélélé, il a cependant récupéré plusieurs ballons importants et a été un bon relayeur.

    Giuly : S’il a d’abord eu du mal à trouver ses appuis sur ce terrain glissant, il a fait preuve d’une volonté (récompensée) de récupérer des ballons (33e, 42e, 64e). Forcément, il a connu plus de déchets offensivement (58e, 89e) mais a quand même offert un caviar à Nenê (50e).

    Nenê : Sur tout le front de l’attaque, il a percuté, obtenu des fautes et martyrisé Kasraoui (14e, 17e, 68e). Averti à la 47e pour une faute sur lui (!), il a inscrit son 18e but de la saison et offert une nouvelle passe décisive à Hoarau (62e). Remplacé sous les ovations par Clément (72e).

    Hoarau : D’abord maladroit devant le but (6e, 15e), il s’est rattrapé en déviant le ballon de la tête sur le but de Camara (20e), en transformant le pénalty obtenu par Erding (53e) et en marquant comme un grand de la tête (62e). C’est simple : il a quasiment tout pris de la tête, devant comme derrière, avant de se faire remplacer par Luyindula (67e).

    Erding : Encore une fois, Erding n’a pas participé à la fête même s’il a provoqué l’expulsion de Yahia et donc fait basculer la rencontre (52e). Il semblait pourtant affuté dès le début du match mais ce duel perdu face à Kasraoui à la 84e l’a achevé. Et le pire, c’est qu’il a encore eu droit à des ovations après ça…Courage Mevlüt !
     

    Qualifié pour les seizièmes de finale de la Coupe de France et de la Ligue Europa, pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue et deuxième du championnat, Paris s’apprête à vivre une année 2011 prometteuse. De quoi satisfaire même les habituels remplaçants et faire vivre une concurrence saine au sein d’un groupe qui vit bien ensemble. À bon entendeur…

    Publie le 09/01/2011 a 00:47

    Prestations PSG-Lens : Ou comment faire revenir Sessègnon

    En étrillant Lens (5-1), le PSG a plus que bien lancé son année. Il a réaffirmé sa haine de la défaite et envoyé un message clair à ses opposants : il faudra compter sur Paris en 2011, et ce, sur tous les tableaux. Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-RCL.

     Edel : En arrêtant la frappe puissante de Jemaa dès la 2e minute de jeu, il s’est mis dans le match et a par la suite été impeccable (21e, 45e, 90e), notamment en remportant ce duel face à Maoulida alors que le score était de 1-0 (35e). S’il s’est un peu fait avoir bêtement sur la faute qui entraîne le pénalty, il ne peut en revanche rien sur la Panenka d’Eduardo (80e).

    Jallet : Pris dans le dos par Jemaa à la 72e, il n’a pas montré d’autres signes de faiblesse, contrôlant même le ballon de la poitrine pour Edel (66e). Plus offensif et meilleur centreur (55e, 74e) après l’expulsion de Yahia (52e).

    Camara : Auteur d’une ouverture du score tout en puissance (20e), il a été correct défensivement. Sans plus.

    Armand : Intelligent défensivement sur ce terrain très gras (5e, 35e, 89e), il aurait pu offrir une passe décisive à Erding (84e) et s’est même permis une papinade (86e).

    Cearà : Pris de vitesse par Maoulida à la 35e, il n’a pas beaucoup apporté offensivement avant de céder sa place sur blessure à Makonda (46e), qui a été très propre dans ses interventions.

    Makélélé : Discret mais irremplaçable dans l’entrejeu, il a mis son expérience au service du collectif (26e).

    Chantôme : Plus percutant que Makélélé, il a cependant récupéré plusieurs ballons importants et a été un bon relayeur.

    Giuly : S’il a d’abord eu du mal à trouver ses appuis sur ce terrain glissant, il a fait preuve d’une volonté (récompensée) de récupérer des ballons (33e, 42e, 64e). Forcément, il a connu plus de déchets offensivement (58e, 89e) mais a quand même offert un caviar à Nenê (50e).

    Nenê : Sur tout le front de l’attaque, il a percuté, obtenu des fautes et martyrisé Kasraoui (14e, 17e, 68e). Averti à la 47e pour une faute sur lui (!), il a inscrit son 18e but de la saison et offert une nouvelle passe décisive à Hoarau (62e). Remplacé sous les ovations par Clément (72e).

    Hoarau : D’abord maladroit devant le but (6e, 15e), il s’est rattrapé en déviant le ballon de la tête sur le but de Camara (20e), en transformant le pénalty obtenu par Erding (53e) et en marquant comme un grand de la tête (62e). C’est simple : il a quasiment tout pris de la tête, devant comme derrière, avant de se faire remplacer par Luyindula (67e).

    Erding : Encore une fois, Erding n’a pas participé à la fête même s’il a provoqué l’expulsion de Yahia et donc fait basculer la rencontre (52e). Il semblait pourtant affuté dès le début du match mais ce duel perdu face à Kasraoui à la 84e l’a achevé. Et le pire, c’est qu’il a encore eu droit à des ovations après ça…Courage Mevlüt !
     

    Qualifié pour les seizièmes de finale de la Coupe de France et de la Ligue Europa, pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue et deuxième du championnat, Paris s’apprête à vivre une année 2011 prometteuse. De quoi satisfaire même les habituels remplaçants et faire vivre une concurrence saine au sein d’un groupe qui vit bien ensemble. À bon entendeur…




  • Tags de l'article : , , , , , , , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    LDC - Le FC Barcelone gagne en Coupe du roi mais perd Andres Iniesta sur blessure

    LDC – Le FC Barcelone gagne en Coupe du roi mais perd Andres Iniesta sur blessure

    Adversaires

    La malédiction qui voyait le FC Barcelone battu à Anoeta, terrain de la Real Sociedad, depuis ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Guillaumea mis à jour un page"Classement - Ligue 1 - PSG"
    7 days ago
    Guillaumea mis à jour un page"Classement - Ligue 1 - PSG"
    7 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair Il va falloir continuer à y croire et réagir

    Féminines – Lair « Il va falloir continuer à y croire et réagir »

    Actu Féminin

    Ce weekend, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain a concédé sa première défaite en championnat en s’inclinant ...

    Vidéos PSG

    Prestations PSG-Lens : Ou comment faire revenir Sessègnon

    <Archives

    En étrillant Lens (5-1), le PSG a plus que bien lancé son année. Il a réaffirmé sa haine de la défaite et envoyé un message clair à ses opposants : il faudra compter sur Paris en 2011, et ce, sur tous les tableaux. Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-RCL.

     Edel : En arrêtant la frappe puissante de Jemaa dès la 2e minute de jeu, il s’est mis dans le match et a par la suite été impeccable (21e, 45e, 90e), notamment en remportant ce duel face à Maoulida alors que le score était de 1-0 (35e). S’il s’est un peu fait avoir bêtement sur la faute qui entraîne le pénalty, il ne peut en revanche rien sur la Panenka d’Eduardo (80e).

    Jallet : Pris dans le dos par Jemaa à la 72e, il n’a pas montré d’autres signes de faiblesse, contrôlant même le ballon de la poitrine pour Edel (66e). Plus offensif et meilleur centreur (55e, 74e) après l’expulsion de Yahia (52e).

    Camara : Auteur d’une ouverture du score tout en puissance (20e), il a été correct défensivement. Sans plus.

    Armand : Intelligent défensivement sur ce terrain très gras (5e, 35e, 89e), il aurait pu offrir une passe décisive à Erding (84e) et s’est même permis une papinade (86e).

    Cearà : Pris de vitesse par Maoulida à la 35e, il n’a pas beaucoup apporté offensivement avant de céder sa place sur blessure à Makonda (46e), qui a été très propre dans ses interventions.

    Makélélé : Discret mais irremplaçable dans l’entrejeu, il a mis son expérience au service du collectif (26e).

    Chantôme : Plus percutant que Makélélé, il a cependant récupéré plusieurs ballons importants et a été un bon relayeur.

    Giuly : S’il a d’abord eu du mal à trouver ses appuis sur ce terrain glissant, il a fait preuve d’une volonté (récompensée) de récupérer des ballons (33e, 42e, 64e). Forcément, il a connu plus de déchets offensivement (58e, 89e) mais a quand même offert un caviar à Nenê (50e).

    Nenê : Sur tout le front de l’attaque, il a percuté, obtenu des fautes et martyrisé Kasraoui (14e, 17e, 68e). Averti à la 47e pour une faute sur lui (!), il a inscrit son 18e but de la saison et offert une nouvelle passe décisive à Hoarau (62e). Remplacé sous les ovations par Clément (72e).

    Hoarau : D’abord maladroit devant le but (6e, 15e), il s’est rattrapé en déviant le ballon de la tête sur le but de Camara (20e), en transformant le pénalty obtenu par Erding (53e) et en marquant comme un grand de la tête (62e). C’est simple : il a quasiment tout pris de la tête, devant comme derrière, avant de se faire remplacer par Luyindula (67e).

    Erding : Encore une fois, Erding n’a pas participé à la fête même s’il a provoqué l’expulsion de Yahia et donc fait basculer la rencontre (52e). Il semblait pourtant affuté dès le début du match mais ce duel perdu face à Kasraoui à la 84e l’a achevé. Et le pire, c’est qu’il a encore eu droit à des ovations après ça…Courage Mevlüt !
     

    Qualifié pour les seizièmes de finale de la Coupe de France et de la Ligue Europa, pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue et deuxième du championnat, Paris s’apprête à vivre une année 2011 prometteuse. De quoi satisfaire même les habituels remplaçants et faire vivre une concurrence saine au sein d’un groupe qui vit bien ensemble. À bon entendeur…

    By
    @
    OTER ?>