Restez connectés avec nous
Euro 2016 - Thomas Meunier, performance mitigée lors de la défaite de la Belgique

Euro 2016

Euro 2016 – Thomas Meunier, performance mitigée lors de la défaite de la Belgique

Thomas Meunier, vraisemblablement proche du Paris Saint-Germain, puisque son sélectionneur national a confirmé un voyage à Paris pour parler transfert, était titulaire ce soir avec la Belgique. Et le match de l’arrière droit de 24 ans face au Pays-de-Galles (quart de finale de l’Euro 2016) est très mitigé.

En début de match, il est un peu discret offensivement. Certainement qu’il a comme consigne de faire attention face aux contres des Gallois, dont Gareth Bale. D’ailleurs, sur une action où Carrasco perd le ballon alors que Meunier était monté, un contre abouti d’un tir du Madrilène. On notera aussi que le premier centre du possible futur parisien a été contré.

Du côté positif, il s’est montré solide défensivement durant les 20 premières minutes en récupérant plusieurs ballons et en relançant généralement avec sérénité, même depuis sa surface.

Par contre, il est en retard sur l’action à la 26e minute sur laquelle Taylor, après un débordement sur la droite de la part des Gallois, passe devant l’arrière belge et est trouvé en retrait face au but. Cela aurait pu (dû?) être un but sans un superbe arrêt de Courtois.

Ensuite, il n’est pas spécialement fautif sur le corner, c’est toute la défense qui est battue par les déplacement des Gallois et la placement de De Bruyne sur la ligne est incompréhensible (alors qu’il était au premier poteau, il se place presque derrière le gardien et la balle termine.. au premier poteau, où il aurait dû être).

Meunier se distingue dans la foulée avec un centre très dangereux sur lequel le goal fait une belle sortie. Il est toutefois un peu discret en fin de mi-temps, mais il n’est que peu aidé par une équipe qui souffre globalement. Notamment Carrasco, qui jouait sur son côté et qui perd beaucoup de ballons. Meunier est battu dans le duel de la tête dans la dernière occasion de la mi-temps en faveur du Pays-de-Galles, mais difficile de plus gêner le joueur physique qu’est Robson-Kanu.

Le possible futur parisien commence très bien la mi-temps avec un joli centre pour la tête de Lukaku, qui manque malheureusement le cadre et prive Meunier d’une seconde passe décisive dans cet Euro. Peu après, c’est du pied gauche qu’il tente de servir le buteur belge. La balle arrivait plutôt bien, mais est sortie de peu par le défenseur (en corner).

Malheureusement, c’est lui qui est sur Rodson-Kanu sur le 2e but du Gallois. Non seulement il n’arrive pas à l’empêcher de contrôler, mais il est complètement pris dans sa feinte de passe et lui laisse la place pour ajuster Courtois. Les autres défenseurs auraient pu couvrir c’est clair, mais on peut regretter qu’un possible futur parisien soit ainsi éliminé alors qu’il aurait pu rester coller à Rodson-Kanu pour l’empêcher de se retourner. On peut noter un manque d’automatisme dans une défense décimée par les blessures. La bonne nouvelle étant qu’au PSG Meunier serait certainement mieux aidé par les David Luiz, Marquinhos et Thiago Silva.

Meunier se fait ensuite tristement remarqué avec un contrôle manqué sur une attaque intéressante pour la Belgique. Au moins, il arrive à se reprendre et par la suite il aide son équipe à se créer des occasions, notamment à la 74e minute. C’est aussi lui qui centre à la 76e pour Fellaini, qui a presque réussi à servir Witsel pour égaliser. On peut noter un duel gagné à l’épaule face à Bale alors qu’il essayait de passer en vitesse avec un de ses fameux grands ponts.

Il ne peut par contre rien sur le 3e but des Gallois, un centre qui vient de la gauche et est repris au premier poteau alors que l’attaquant était pris par un autre défenseur.

Difficile d’émettre un avis définitif après ce match. Meunier a alterné entre les belles choses et les erreurs regrettables et qu’on ne veut pas voir au plus haut niveau. Mais la Belgique a globalement fait un mauvais match, ce qui l’a souvent mis dans des situations difficiles. Encore une fois, les 2 autres défenseurs auraient dû beaucoup mieux se place sur le second but. Surtout, il faut être un peu fou pour juger un joueur sur un seul match, notamment dans l’Euro où l’on sait que la pression et la fatigue peuvent avoir un effet considérable. Et les exemples sont nombreux pour montrer que la sélection est un monde différent de celui du club (en France, il est facile de pensez à Karim Benzema).

N’oublions pas non plus qu’il a arrêté plusieurs offensives, mais c’est souvent moins remarquable pour un arrière droit (le sport fait qu’on se souvient surtout des actions de buts). Il y a donc du positif à retenir aussi, comme plusieurs centres dangereux (il est assez rare en fait dans la réalité, FIFA peut amener d’autres habitudes, qu’un joueur réussisse tout ses centres dans un match).

En tout cas, sa prestation laisse plutôt dubitatif, notamment le journaliste de France Bleu et supporter du PSG, Bruno Salomon.

Au moins, le journaliste Grégory Ascher a su trouver un aspect positif quand à l’idée de voir Meunier en Ligue 1.

Cette prestation ne pousse donc pas vraiment à l’optimisme, mais il est encore bien trop tôt pour affirmer que Meunier n’aurait pas le niveau pour le PSG. Il arrivera certainement avec le rôle de doublure et on verra comme il s’intègre à l’effectif, à la philosophie de jeu et s’il progresse. S’il signe bien sûr, ce qui n’est pas encore sûr.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Euro 2016