Restez connectés avec nous
Mercato - Le Barça et l'Atlético parmi les clubs surveillés par le gouvernement espagnol cet été
©IconSport

Mercato

Mercato – Le Barça et l’Atlético parmi les clubs surveillés par le gouvernement espagnol cet été

Face à la suspension de la saison 2019-2020 à cause de l’épidémie du coronavirus, tous les clubs ont dû affronter une énorme baisse des revenus. Il a donc fallu trouver des solutions pour les limiter les pertes. Il y a eu notamment les baisses des salaires et le chômage partiel en Espagne afin de limiter les dépenses. Et AS apporte un élément important, ceux qui sont passés par le dispositif ERTEs (prise en charge du chômage partiel) vont être surveillés par le gouvernement espagnol pour les dépenses liées au prochain mercato. C’est le cas notamment du FC Barcelone et de l’Atlético de Madrid.

« Les 8 clubs de Liga qui ont opté pour le dispositif ERTEs ne pourront pas recruter librement.  Les ministères du Travail et des Finances inspecteront et contrôleront les dépenses, particulièrement pour ce qui est du recrutement. Le gouvernement exerce un contrôle économique sur Barcelone, l’Atlético de Madrid, Séville, Alavés, Valence, Espanyol, Grenade et Osasuna, qui, à des degrés divers, ont utilisé des aides publiques pour payer une partie du salaire de leurs travailleurs. Mais il n’y a pas que ces équipes. C’est aussi le cas de 10 clubs de seconde division. »

Une décision qui serait prise par souci de transparence quant à l’utilisation des aides publiques versées à ces clubs. Ce qui est compréhensible et pourrait pousser ces clubs à une certaine sagesse. Le gouvernement espagnol ne voudra probablement pas voir des dépenses déraisonnables alors qu’il a aidé ces clubs. On reste tout de même prudent sur l’impact réel que cela pourra avoir sur ce mercato, qui s’annonce de toute façon très particulier.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Mercato