Restez connectés avec nous
Féminines - Patrice Lair explique sa stratégie au PSG pour la prochaine saison.

Actu Féminin

Féminines – Patrice Lair explique sa stratégie au PSG pour la prochaine saison.

Alors qu’il a été nommé entraîneur de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain à la mi-mai et qu’il a perdu plusieurs cadres parti chez le rival lyonnais, Patrice Lair a dévoilé sur le site du club sa stratégie pour maintenir l’équipe compétitive pour la saison prochaine.

Tout d’abord, l’entraîneur parisien a expliqué avoir tout d’abord complété son staff en recrutant comme adjoint Florent Ghisolfi (ancien du Stade de Reims) et Ota Toru (en provenance de Lyon). L’ex-adjoint lyonnais sera assisté par Jérémie Molton, tandis que Christophe Ott (ancien gardien de but de Niort) sera en charge de l’entrainement des gardiennes.

Due aux départs de nombreuses joueuses, dont plusieurs cadres de l’équipe-type parisienne, Patrice Lair reconnait que l’objective de maintenir le niveau de l’équipe de la saison dernière et de l’améliorer sera difficile :

«L’idée directrice sera d’être ambitieux et d’essayer de combler le retard avec l’OL»

Pour reconstruire une équipe compétitive, un recrutement ciblé est prévu en intégrant des joueuses qui « ont faim de la Ligue 1 » comme Eve Perisset, Sarah Palacin et Aminata Diallo tout en maintenant certains cadres de l’équipe comme Marie-Laure Delie, Shirley Cruz, Laura Georges, Cristiane en prolongeant leurs contrats. Cette base de l’équipe parisienne féminine sera renforcée par «7 ou 8 joueuses U19» intégrer au groupe professionnel.

Comme pour l’équipe masculine, les deux stars de l’équipe féminine que sont la championne du monde allemande Anja Mittag et la défenseuse internationale brésilienne Erika ne partiront pas au mercato estival :

«Il reste un an de contrat à Anja Mittag et Erika, il est hors de question qu’elles partent».

L’entraîneur des féminines du Paris Saint-Germain et ancien coach de l’Olympique lyonnais annonce aussi l’arrivée de deux autres internationales européennes très expérimentées dont l’annonce officielle de leur arrivée se fera très prochainement.

De plus, une troisième gardienne qui travaillera avec les deux autres gardiennes parisiennes (Katarzyna Kiedrzynek et Romane Slavador) viendra remplacer Ann-Katrin Berger, partie en Premier League à Birmingham.

L’entraîneur parisien est conscient de la tâche qui se présente à lui et connait ses objectifs :

 «À nous de construire un collectif fort et d’être réguliers»

Motivé par ce nouveau défi, Patrice Lair sait qu’il n’a pas de temps à perdre :

«Si j’ai accepté de prendre cette équipe, c’est que je suis optimiste. Je sens que mes joueuses ont envie de relever le défi. On va essayer d’être réguliers et performants. J’ai signé deux ans plus une année en option, je n’ai pas de temps à perdre. L’objectif est de gagner quelque chose. »

Le coach parisien est ambitieux et veut placer ces joueuses et l’équipe féminine du Paris Saint-Germain juste en dessous de l’équipe masculine dans l’ordre des priorités des dirigeants parisiens. Pour cela, il est conscient que cela passe par des trophées:

«Je vais aussi me battre pour que l’équipe féminine puisse passer juste derrière l’équipe masculine. Je voudrais qu’on joue au Camp des Loges comme la CFA et les U19. Pour ça, il faut gagner des titres et être performants. C’est un challenge entre les filles et moi.».

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Actu Féminin