Restez connectés avec nous
Hatem Ben Arfa attaque le PSG, son entourage évoquant une discrimination

Anciens

Hatem Ben Arfa attaque le PSG, son entourage évoquant une discrimination

Libre de tout contrat depuis la fin de celui-ci le 30 juin dernier, Hatem Ben Arfa tient visiblement une rancoeur tenace à l’encontre de son désormais ex club du Paris Saint-Germain. Le joueur de 31 ans a en effet décidé de poursuivre, en justice, le club de la capitale.

Mis de côté lors de l’exercice dernier où il n’a joué aucune minute sous la tunique parisienne, Hatem Ben Arfa a connu un passage à Paris pour le moins mouvementé. Pris dans un litige avec ses dirigeants suite à un supposé écart de conduite très peu apprécié par le président francilien, Nasser Al-Khelaïfi, l’ancien lyonnais n’a, dès lors, plus foulé une pelouse de Ligue 1. Et pour l’entourage de l’ancien international tricolore, cette véritable placardisation n’était absolument pas justifiée, ce qui a en plus eu pour conséquence de faire chuter la valeur de Hatem Ben Arfa sur le marché des transferts.

Présent ce jour devant la commission de la LFP pour y défendre le cas de son client, Christophe Bertrand, qui se trouve être le fils de l’avocat de Hatem Ben Arfa, a réclamé des dommages et intérêts compte tenu du tord fait au joueur… Histoire de bien enfoncer le clou, l’avocat a également brandi l’argument de la discrimination, il souhaite ainsi faire monter l’affaire devant le conseil des Prud’Hommes. De son côté, le club de la capitale s’est justifié en expliquant que cette mise à l’écart était uniquement dû à des raisons sportives.

Personne ne retenait Ben Arfa

L’argument principal évoqué par le Paris Saint-Germain pour se défendre est que le joueur avait toute la latitude nécessaire pour faire ses bagages et quitter Paris et ce, depuis l’été dernier. Cet hiver, outre l’OGC Nice ou Lyon, des clubs étrangers, tel que le Galatasaray ou Fenerbahçe étaient venus aux renseignements pour le recruter. Mieux, des contrats lui ont été proposé mais le joueur, suivant ce que lui conseillait son entourage, a décidé de rester pour continuer à toucher son salaire mirobolant.

Quand le choix de l’argent prime sur le sportif, on ne peut après venir se plaindre d’un manque de temps de jeu, surtout que Ben Arfa savait très bien que sa situation n’évoluerait pas au sein du PSG. Il serait de toute façon très surprenant de voir Paris inquiété dans cette affaire : le joueur ayant continué à être payé et une porte de sortie lui ayant été proposé, le club est loin d’être en tord dans ce dossier.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Anciens