Restez connectés avec nous
Marcos Ceará "Mes six derniers mois furent difficiles."

Anciens

Marcos Ceará « Mes six derniers mois furent difficiles. »

Ancien latéral droit du Paris Saint-Germain entre 2007 et 2012, Marcos Ceará est revenu sur les derniers mois qu’il a passé dans le club de la capitale. Devenu depuis cet été agent de joueur, le brésilien s’est exprimé pour Le Parisien et se pose toujours des questions sur les raisons de son départ, et les conditions qui lui ont été imposées par le club.

 «Je pense que j’avais vraiment le potentiel pour jouer encore deux ans au PSG à un haut niveau»

«Je pense que j’avais vraiment le potentiel pour jouer encore deux ans au PSG à un haut niveau. J’étais fâché avec Leonardo car il ne m’a jamais donné d’explication. Quand Kombouaré est viré, Leonardo m’appelle pour m’annoncer l’arrivée d’Ancelotti. « Tu es l’un des plus expérimentés, j’ai besoin de toi dans cette période d’adaptation », me dit-il. Je lui réponds alors qu’il peut compter sur moi. Mais quelques jours après, je comprends que le club fait tout pour recruter un autre latéral, Maicon, sans rien me dire. Finalement, personne ne signe mais moi, je ne joue plus sous Ancelotti alors que sous Kombouaré, j’étais le capitaine. Il préférait aligner Bisevac qui était un défenseur central?!»

Alors capitaine dans le coaching d’Antoine Kombouaré, Marcos Ceará se retrouve sur le banc à l’arrivée de Carlo Ancelotti. Une situation qui n’a pas été mise au clair avec le joueur alors dans une bonne forme et leader dans le vestiaire. La communication au club étant à l’époque (et même encore aujourd’hui) loin d’être remarquable, le cas Ceará n’en est qu’un exemple de plus parmi les Cabaye, Krychowiak, Stambouli etc… L’ancien latéral droit du Paris Saint-Germain garde donc en lui une certaine rancœur et en est même venu à se poser des questions sur lui-même comme sur le fait que la religion soit une grande partie de sa vie.

«C’était un manque de respect.»

«Et jamais je n’ai eu d’explication. C’était un manque de respect. Bref, mes six derniers mois furent difficiles. Je n’ai pas eu la sortie espérée. […] Certains dirigeants ou membres du staff m’ont demandé d’arrêter de parler autant de religion, surtout auprès des médias. D’ailleurs, je me demande parfois si mon départ du PSG n’est pas lié à tout ça. »

Une situation qui a donc poussé Ceará à se poser des questions sur lui-même tant la situation était incompréhensible de son point de vue. L’arrivée du nouveau coach, le retrait de son brassard pourtant bien tenu et la relégation sur le banc au profit d’un défenseur central ont donc forcé le brésilien à quitter le club 6 mois plus tard pour retrouver, tout d’abord, du temps de jeu puis dans le même temps de la confiance. Espérons donc que ce genre de situation ne se répète plus à l’avenir, et que le club de la capitale apprenne de ses erreurs, notamment dans la gestion de ses joueurs, pour en tirer le meilleur et continuer de remporter le maximum de titres.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens