Restez connectés avec nous
Antonetti évoque des "attitudes que me gênent" au PSG
©Iconsport

Adversaires

Antonetti évoque des « attitudes que me gênent » au PSG

Relativement tranquille vainqueur du FC Metz samedi après-midi (1-3, retrouvez le résumé ici) dans le cadre de la 34e journée de Ligue 1 2020-2021, le Paris Saint-Germain continue sa marche en avant et semble enfin avoir retrouvé ses ressources mentales. Frédéric Antonetti, entraîneur malheureux des Messins, a été invité à s’exprimer sur les qualités de l’équipe parisienne lors de la conférence de presse d’après-match. Et malgré la défaite, il estime que les hommes de Mauricio Pochettino ne représentent pas la meilleure armada de l’Histoire.

« Le meilleur, non ! Peut-être qu’on n’a pas vu le meilleur PSG, non plus. C’est difficile… Mais non, je ne pense pas. Je pense qu’ils n’ont pas la mentalité, a-t-il développé. Ils n’ont pas la mentalité. Je trouvais l’équipe de Rai, de Valdo… plus saine, je dirais ça comme ça ! Là, il y a des attitudes qui me gênent. Il y a du talent, tout ça… Mais une équipe comme celle d’Ibrahimovic, par exemple, c’était costaud.

Antonetti « Au niveau du comportement, l’attitude il y a des choses qui me gênent par rapport à l’équipe de 94-95. »

C’est un bon PSG. Mais j’ai trouvé des équipes beaucoup plus régulières dans le match et dans la saison. Ils ont perdu combien de matchs ? Huit ? C’est beaucoup trop pour une équipe de cette valeur, avec autant d’argent. Mais il y a surement des circonstances, je ne vais pas analyser leur saison. Vous me posez une question… Au niveau du comportement, l’attitude il y a des choses qui me gênent par rapport à l’équipe de 94-95. Alors peut-être que les choses ont changé, peut-être que j’ai vieilli, je ne sais pas… », propos relayés par Le Parisien.

Certes le PSG n’est pas aussi impérial en Ligue 1 cette saison mais avant de parler de mentalité, il serait bon d’étudier le contexte dans lequel il évolue : pas de préparation estivale avec une finale de Ligue des Champions le même jour que l’ouverture de la Ligue 1, donc beaucoup de blessés et un onze titulaire sans arrêt en changement, des internationaux qui reviennent de sélection positifs au Coronavirus (liste non exhaustive). Il y a eu ensuite l’arrivée de l’entraîneur Mauricio Pochettino à la place de Thomas Tuchel, ce qui pourrait être un souci sauf que c’est finalement surtout positif. Depuis l’arrivée du coach argentin le banc Rouge et Bleu, on peut voir facilement une toute autre envie ainsi qu’une abnégation bien supérieure au début de saison.

Aujourd’hui, le PSG n’a plus peur de se faire mal pour aller chercher ses titres, les dernières sorties, nationales comme européennes, ne font que confirmer ce nouvel état d’esprit. Avec une efficacité retrouvée et les efforts défensifs de tous, les individualités se sont enfin mises au service du collectif et l’équipe n’en est que plus imposante. Antonetti aurait-il la défaite amère ?

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires