Restez connectés avec nous
Benatia défend Al-Khelaïfi et invite le PSG à «se poser les bonnes questions»
©Iconsport

Autour du PSG

Benatia défend Al-Khelaïfi et invite le PSG à «se poser les bonnes questions»

Suite à son élimination en 8e de finale de la Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain est au cœur des débats. Beaucoup de spécialistes évoquent les nombreux changements qui doivent intervenir afin que ce club progresse réellement. Auprès de Foot Mercato, Medhi Benatia, fraîchement retraité depuis décembre 2021, s’est exprimé à propos de la situation du club de la capitale.

Benatia «Quand tu perds contre le Barça et le Real dans ces conditions-là… ce n’est pas normal.»

«Tout simplement, il faut changer pas mal de choses dans l’organisation. Je ne suis pas à l’intérieur donc c’est compliqué de parler de ça, mais il y a des soucis. Quand tu perds contre le Barça et le Real dans ces conditions-là… ce n’est pas normal. Tous les entraîneurs le disent. Ils viennent ici, ils sont mauvais. Ils partent et ils gagnent la Ligue des champions. Il faut se poser les bonnes questions. Moi, je supporte le PSG car j’aime beaucoup le président Nasser Al-Khelaïfi. Je sais comment il travaille, c’est un passionné et il mérite des résultats.»

Benatia «Au PSG, il faudrait fixer des règles puis être capable de les appliquer»

«Certaines personnes dans le club ne travaillent pas comme il faut. Si tout le monde travaillait comme Nasser, le PSG serait déjà plus haut. Le problème, c’est que parfois, tu prends des joueurs qui pensent être au-dessus du club. Et c’est la fin. J’ai joué à la Juventus et au Bayern Munich, des clubs avec une identité forte. Là-bas, l’institution et le respect de l’institution passent avant tout. Au PSG, il faudrait fixer des règles puis être capable de les appliquer. J’ai jamais vu un club qui gagne quand le joueur fait ce qu’il veut.»

Énormément de discours ont comme point commun la liberté trop importante donnée aux joueurs parisiens. Il est évident que cette situation n’est pas normale, mais il est difficile de savoir si ce laxisme est relié à la façon de fonctionner du président parisien, Nasser Al-Khelaïfi ou si elle vient d’ailleurs. C’est en tout cas le point à corriger puisque si certains joueurs sont peu investis et se sentent indispensables, c’est que le club est fautif.

Si le PSG n’a toujours pas atteint ses objectifs sportifs et cela même en changeant régulièrement d’entraîneur c’est que le problème vient d’ailleurs. Il faut évidemment tout mettre en œuvre pour le régler et cela va au-delà du mercato et l’arrivée de stars au sein de l’effectif. De grandes décisions doivent être prises et même si Nasser Al-Khelaïfi a énormément apporté au PSG, il ne doit rester intouchable s’il venait à être considéré comme le principal fautif dans cette gestion du club ainsi que des joueurs.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG