Restez connectés avec nous
Boulleau évoque le PSG "à deux visage" et attend le déclic pour la suite

Autour du PSG

Boulleau évoque le PSG « à deux visage » et attend le déclic pour la suite

Le Paris Saint-Germain, a une nouvelle fois perdu au Parc des Princes, ce samedi, 0-1 contre des Lillois venus pour défendre (voir résumé ici). Cette 31e journée de Ligue 1, aura donc vu les Parisiens se heurter sans solutions au bloc mis en place par Christophe Galtier, l’entraîneur des dogues. Laure Boulleau, sur le plateau du Canal Football Club, s’est exprimée sur ce PSG à « deux visages » qui inquiète autant qu’il peut émerveiller. Mais dans le bilan général, pour elle, les matchs exceptionnels sont peau de chagrin et il va falloir trouver le déclic pour aller plus loin dans les compétitions cette saison.

Boulleau « Ce qui m’inquiète, c’est leur gestion des matchs difficiles »

« Paris, c’est à deux visages finalement. J’ai envie de dire inquiétant sur ce que j’ai vu face au Lille, puis contre Lyon et le FC Barcelone à l’extérieur, c’était des matches exceptionnels. Par contre ce qui m’inquiète, c’est leur gestion des matches difficils. J’ai l’impression que lorsque le match n’est pas simple et qu’on court après la balle, les joueurs sortent de leur match et sont frustrés. Ils perdent cette concentration collective qui fait que pour gagner ce genre de matches il faut être tous à 100%. Je pense donc que mentalement il va falloir qu’il se passe quelque chose du côté des joueurs du PSG. », propos relayés par Foot Radio.

Clairement, la vérité de cette saison a une nouvelle fois éclaté ce samedi pour le PSG. Incapable de marquer, malgré une domination claire, les joueurs du PSG n’ont pas réussi à emballer ce match pourtant acquis à leur cause. À la moindre difficulté, les joueurs de la capitale semblent perdus, sans réponses et Laure Boulleau abonde dans ce sens. La frustration prend la place de la lucidité et on croit voir jouer une équipe sans expérience. C’est de plus en plus inquiétant et rien ne pourra faire oublier ce qu’il s’est passé depuis le début de la saison. Pourtant, rien n’est perdu, et Boulleau appelle au déclic chez les Parisiens pour aller de l’avant. Il faudra bien sûr, jouer à fond, mais surtout réussir à gérer les temps faibles pour engranger de la confiance dans les temps forts. 

Mais cela ne peut pas se produire contre le Bayern Munich, mercredi en quart de finale aller de la Ligue des Champions. Pour retrouver les bases, il faudra un PSG fort sur plusieurs matchs d’affilées. L’avantage, c’est qu’ils n’ont plus rien à perdre, la saison est déjà désastreuse en terme de jeu. En championnat, seul l’orgueil et la chance peut les aider à réparer les errements, mais en coupe d’Europe, une victoire contre le Bayern Munich serait un exploit au regard de ce que propose le PSG. Pourtant, à défaut de relever la tête, l’intersaison pourrait être terrible pour le PSG qui verrait sa domination prendre un grand coup derrière la tête.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG