Restez connectés avec nous
Brest/PSG (2-4) – Les tops et flops de la montée en puissance parisienne
©IconSport

Autour du PSG

Brest/PSG (2-4) – Les tops et flops de la montée en puissance parisienne

Ce vendredi, le Paris Saint-Germain s’est imposé 2-4, contre Brest lors de la troisième journée de Ligue 1 (voir résumé ici). Comme contre Strasbourg, 4 buts marqués mais aussi 2 encaissé, cela ressemble à l’addition du club Parisien ces derniers temps. On a tout de même vu un PSG avec un visage offensif intéressant pour la suite et le creux défensif en seconde mi-temps semble régulier dans cette fin de préparation. Certains joueurs n’ont pas 90 minutes dans les jambes mais il faut tout de même donner du temps de jeu afin de parfaire une préparation estivale difficile sous la houlette de Pochettino (père et fils) On vous présente les tops et les flops de cette victoire.

Tops –

Kylian Mbappé : Un but de la tête

Il ne l’avait plus fait depuis 2017, il a montré sa joie, devant le Kop Parisien, Mbappé a marqué de la tête. Un événement. Comme souvent, il a été le poison offensif. Il marque, crée et il est assez indispensable dans ce PSG-là. Sa prolongation ou non conditionnera pas mal de choses, mais ce sera quoi qu’il arrive une perte immense s’il s’en va tant le joueur a le potentiel pour aller loin dans le football (même s’il y aura de belles armes pour cette saison de toute façon). Si l’on regarde depuis le début de l’année 2021, il est présent sur une grosse majorité des buts, il est un véritable danger. Quand il aura progressé dans certains domaines, il sera irrésistible.

Brest/PSG (2-4) – Les tops et flops de la montée en puissance parisienne

Supporters of Paris during the Ligue 1 Uber Eats match between Brest and Paris Saint Germain at Stade Francis Le Ble on August 20, 2021 in Brest, France. (Photo by Matthieu Mirville/Icon Sport) – Stade Francis-Le-Blé – Brest (France)

Achraf Hakimi : Avec lui tout change pour le PSG

Il n’est pas venu faire de la figuration à Paris. Il joue haut (quasiment sur la ligne des attaquants). Il va vite et possède une vraie intelligence de jeu. Il ne fait pas n’importe quoi et varie ses appels. Il court sans cesse, en témoigne sa course en fin de match (qui amène le but de Di Maria). C’est une recrue de choix et Pochettino semble ravi de pouvoir compter sur lui. Il aurait pu marquer, mais ce n’est pas passé loin. Il crée du danger permanent et le côté droit, s’est métamorphosé depuis son arrivée. Quel joueur.

L’innovation tactique de Pochettino : Un losange pour briller au milieu

Le PSG a mis de la densité au milieu, 4 joueurs et l’on peut même rajouter les 2 défenseurs centraux. Cela fait beaucoup et Brest a beaucoup souffert. Ils n’ont pas eu beaucoup le ballon et ce losange a bien marché. Les côtés sont restés assez libres et Hakimi et Diallo ont pu se faire plaisir. On aurait aimé par instants que les lignes s’étirent un peu pour fluidifier le jeu, mais on sent que le coach argentin est en pleine phase de réflexion. Au moins, il essaye, on attend encore que sa patte soit imprimée. Verratti et Gueye de retour, cela a fait beaucoup de bien et Herrera et Wijnaldum ont fait leur match.

4 buts : pour le deuxième match consécutif

On avait quitté le PSG moribond offensivement l’année dernière, les choses ont bien changé. Il n’y a pas la même intensité et on sent que Paris veut faire mal quand il le peut. La confiance arrive et les buts s’enchaînent avec une grande variété. Buteurs et buts très différents. C’est une équipe qui devient de plus en plus homogène, ce qui est encourageant pour la suite. L’important, c’est de mettre plus de buts que l’adversaire, à ce petit jeu le PSG est trop fort, mais attention à la concurrence.

Flops –

La défense : 3 tirs cadrés pour Brest, 2 buts

En ce moment, Paris ne peut pas se relâcher, ils encaissent trop de buts et rendent leurs matchs trop compliqués. Cela devient un mal récurrent des Parisiens. Ils redonnent l’espoir aux adversaires et cela n’est pas une très bonne chose au final. De plus, ce sont les secondes mi-temps qui coûtent cher au PSG. Relâchement coupable ou simple baisse physique ? Il semblerait que la seconde option soit la plus pertinente. Mais attention de ne pas tout miser que sur la réussite individuelle.

Navas et Kimpembe : Les tauliers pas irréprochables

Alors, oui, le PSG a gagné, oui, il ne faut pas enfoncer l’effectif et certains joueurs. Mais défensivement, Kimpembe n’a une nouvelle fois pas été extraordinaire. Il se bat, montre de l’agressivité, mais se retrouve trop souvent court dans ses interventions. Cela crée un peu de panique. Même Navas n’est pas aussi excellent que l’année dernière, cela fait beaucoup pour une équipe qui veut tout gagner. Il faut analyser pourquoi cela arrive et trouver vite des solutions. Il y a de quoi faire pour briller, mais Pochettino saura-t-il faire les bons choix? Kherer a une nouvelle fois été meilleur que Kimpembe, il faut espérer que ce soir juste la fatigue liée à la préparation. On aura vite des réponses, avec des retours qui se précisent. Marquinhos se rapproche de son premier match et cela pourrait faire toute la différence. Tout le monde va devoir hisser le niveau de son jeu, parce que cette année au PSG il y a de la concurrence forte.

Brest/PSG (2-4) – Les tops et flops de la montée en puissance parisienne

Keylor NAVAS of PSG during the Ligue 1 Uber Eats match between Brest and Paris Saint Germain at Stade Francis Le Ble on August 20, 2021 in Brest, France. (Photo by Matthieu Mirville/Icon Sport) – Stade Francis-Le-Blé – Brest (France)

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG