Restez connectés avec nous
Caen/PSG - Garande "Quand ils ont le ballon, ce sont des extraterrestres...Cavani, c'est de l'or"

Adversaires

Caen/PSG – Garande « Quand ils ont le ballon, ce sont des extraterrestres…Cavani, c’est de l’or »

Ce mercredi soir, le Stade Malherbe de Caen accueille le Paris Saint-Germain en demi-finale de Coupe de France (coup d’envoi à 21h05 au Stade Michel d’Ornano, diffusion sur France 3). Un grand événement évoqué par le coach caennais Patrice Garande auprès du Parisien.

« J’ai parlé à mes joueurs du rêve que représente cette Coupe de France, cette occasion historique de disputer une finale. J’ai désacralisé l’adversaire en essayant de leur mettre dans la tête que c’était possible. Mais surtout, je leur ai dit que si on en était là, c’est qu’on l’avait mérité. Il ne faut pas qu’on se loupe dans l’attitude.

‘Pour battre le PSG, toutes les équipes sont obligées de bien défendre. Mais ce n’est pas suffisant’

Ce n’est que du plaisir et il y a zéro risque puisque tout le monde nous voit prendre une tôle. Encore plus depuis dimanche et cette démonstration du PSG face au deuxième du championnat (7-1). Pour battre le PSG, toutes les équipes sont obligées de bien défendre. Mais ce n’est pas suffisant. À chaque fois qu’on aura la balle, il faudra mettre de l’impact, aller de l’avant et leur causer des problèmes. Autrement, on est morts. (…) Les faiblesses du PSG ? Il n’y en a pas beaucoup mais c’est surtout quand ils n’ont pas le ballon. Quand ils l’ont, ce sont des extraterrestres. »

Certains voient déjà le PSG en finale, c’est manquer de respect à Caen et au football en général. Ce sport a déjà montré à maintes reprises qu’il aime les surprises et les belles histoires. L’équipe de Patrice Garande a aussi des arguments et fera tout pour se rapprocher d’un titre. Le tout en étant poussé par des supporters qui devraient aussi être à fond. Attention, on ne va pas dire que Paris n’est pas favori, mais il faudra être très concentré pour s’éviter une mauvaise soirée.

Les Parisiens le font en général très bien cette saison sur la scène nationale, d’éviter le piège dans les moments importants. On espère voir encore cette détermination ce soir. Il n’y aura pas le choix pour obtenir la qualification en finale. Paris a les armes pour le faire, c’est évident. Reste à répondre dans l’énergie et l’envie à des Caennais qui seront prêts à tout donner.

« j’espère qu’il aura une angine ou une gastro mercredi »

Garande est d’ailleurs interrogé à propos d’un modèle de détermination au PSG : Edinson Cavani, buteur de 31 ans.

« J’admire tout chez Cavani. C’est un très grand buteur. Mais il a une particularité, et c’est peut-être pour cette raison qu’il est décrié. Il inscrit 98 % de ses buts en une touche de balle. Mais à chaque fois qu’il y a un contrôle, un enchaînement technique, c’est un peu plus compliqué. C’est sa seule petite faiblesse. Autrement, pour un entraîneur, ce garçon c’est de l’or. Il met 30 à 40 buts par saison tout en réalisant un gros travail défensif. Je le trouve aussi très élégant, il a une gueule. Bref, il me sidère. Ceci étant dit, j’espère qu’il aura une angine ou une gastro mercredi (rires)… »

Ce n’est pas un secret, Cavani n’est pas le plus technique des joueurs de football. Mais il possède tout de même des qualités essentielles et est même l’un des meilleurs buteurs au monde. Rares sont ceux qui se placent aussi bien que lui, lancent des appels aussi cauchemardesques pour la défense. Sa finition en une touche, que ce soit au pied ou de la tête, est souvent impressionnante. Et les efforts qu’il fait pour son équipe son admirable.

C’est un coéquipier que beaucoup aimeraient avoir, comme c’est une aubaine pour un entraîneur. Quand Cavani est sur le terrain, on sait qu’il donnera tout pour son équipe. Ce sera sans doute encore le cas ce soir, car aux dernières nouvelles il n’a aucun souci de santé.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires