Restez connectés avec nous
City/PSG - Les tops et flops de l'élimination parisienne
©Iconsport

Autour du PSG

City/PSG – Les tops et flops de l’élimination parisienne

Ce mardi dans le cadre des demi-finales retours de la des Champions 1 2020-2021, le Paris Saint-Germain affrontait Manchester City à l’Etihad Stadium. Après la défaite parisienne (2-0, retrouvez le résumé ici) qui permet aux Citizens de se qualifier (4-1 au cumulé) en finale, voici notre tops et flops du match des Parisiens.

Tops –

Marquinhos.

Beaucoup de Parisiens ont été irréguliers ou un peu en dessous des attentes sur ce retour, mais le capitaine du PSG a lui été à la hauteur. Comme à l’aller, il n’y a pas grand-chose à lui reprocher et il a même plutôt aidé Paris à avoir de l’espoir le plus longtemps possible. Il confirme qu’il est un excellent défenseur. N’oublions pas qu’il est revenu de 3 semaines de blessure mercredi dernier. Malheureusement, il n’a pas su pousser ses coéquipiers pour faire basculer les détails dans le bon sens. Mais il ne peut pas tout faire.

De la domination.

On l’oublierait presque avec le résultat et l’élimination, mais Paris a fait des choses intéressantes. Il y a eu une certaine maîtrise dans le jeu face au Manchester City de Pep Guardiola, ce n’est pas rien. Malheureusement, la règle n’a pas changé dans le football. Il faut marquer pour gagner. Mais tout n’est pas à jeter, surtout pour le coach Mauricio Pochettino qui est arrivé cet hiver dans des conditions très compliquées.

Flops –

L’inefficacité.

Aucun tir cadré depuis la 1ere mi-temps du match, un triste constat qui résume assez bien le grand souci de l’élimination parisienne. Il y a pourtant eu 14 tirs hier, ce qui n’est pas si mal. Sauf qu’ils ont été ratés, ou tout simplement au mauvais moment. Il y avait des décalages à faire plutôt que d’envoyer le ballon dans les jambes des défenseurs de City.

Neymar.

Malheureusement, l’attaquant de 29 ans tant attendu est un symbole de ces ratés. Parfois génial, il a ici surtout agacé avec de mauvaises décisions. Il pouvait jouer plus vite, faire la bonne passe, mais a semblé obnubilé par l’idée de marquer un but lui-même. Même s’il n’est pas le seul coupable. Mais il est tellement meilleur quand il cherche « simplement » l’efficacité.

Icardi mal utilisé.

On sait que le buteur de 28 ans est beaucoup critiqué depuis hier, pris en grippe sur RMC Sport et dans les notes de la presse. L’argument étant : il a touché peu de ballon et sur 2 centres il est un peu en retard. Mais c’est terrible de mettre ainsi de côté ses nombreux excellents appels. Ce n’est pas de sa faute s’ils ne sont pas servis. C’est un problème à régler collectivement, ou avec un transfert pour avoir un joueur qui sera mieux utilisé.

Florenzi.

L’arrière droit de 30 ans prêté par l’AS Rome a eu des difficultés physiques cette saison, en partie à cause du coronavirus. Ce qui a amené à se demander s’il fallait lever son option d’achat. Ce match ne plaide pas en sa faveur. Notamment parce que les soucis n’ont pas été seulement physiques. Sur le premier but, il est mal placé au départ de l’action de City. Sur le second, c’est lui qui perd le ballon sur un mauvais choix. Cela sans avoir su compenser avec des centres assez précis.

Pétage de plomb.

Perdre, c’est frustrant. Prendre des coups, aussi. Mais le PSG doit apprendre à se contrôler. Les joueurs ont lâché à la fin, comme trop souvent dans les matchs qui se passent mal. Cette fois, c’est Angel Di Maria (ailier de 33 ans) qui a été coupable d’un mauvais geste. Ce qui a mis fin à l’espoir du PSG et mènera à une suspension sur l’entame de la prochaine Ligue des Champions. Il faudrait plutôt que les Parisiens se concentrent sur le jeu collectif.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG