Restez connectés avec nous
La défaite face à Nantes,«le dernier joker» pour Pochettino, selon Courbis

Autour du PSG

Courbis défend Al-Khelaïfi « Il faut arrêter de critiquer le président du PSG »

Roland Courbis, ancien entraîneur et aujourd’hui consultant est revenu sur les ondes de RMC sur le dossier Kylian Mbappé, attaquant du Paris Saint-Germain de 22 ans, qu’il trouve « bizarre« . Il a poursuivi en apportant son soutien à Nasser Al-Khelaïfi et demande du respect par rapport à ce que le Qatar a apporté à la Ligue 1.

Courbis « C’est ça qui est un peu bizarre »

“Si Mbappé avait annoncé la couleur en disant qu’il donnerait sa réponse au soir de la 38e journée… mais là, la raison pour rester sera en fonction recrutement. À partir du moment où le recrutement est fait, il veut quand même partir. C’est ça qui est un peu bizarre”

Le dossier Mbappé est loin d’avoir livré son verdict. Son silence quant à ses envies pour l’année prochaine laisse la presse face à du vide. Alors les déclarations se succèdent sans jamais vraiment savoir ce que le jeune de Bondy pense réellement. Une chose est sûre, c’est que le silence agace, les supporters n’aiment pas cela. 

Tout le monde attend de le voir s’exprimer, cela devait être après l’Euro, nous y sommes. Le PSG devra le remplacer s’il part. S’il reste, signera-t-il une prolongation ? On attend de voir le principal intéressé exprimer ses envies. Pour l’heure, tout le monde est dans le flou.

Courbis « Tu t’imagines les droits TV en France s’il n’y avait pas le PSG… »

“Il faut arrêter de critiquer le président du PSG. Heureusement que les Qataris sont arrivés dans notre championnat il y a dix ans, sinon on serait en dessous de la Bulgarie et de la Roumanie. Aujourd’hui en tant que supporter du PSG, tu t’imagines le matin en buvant le café et en pensant ‘est-ce que tu penses que Messi peut venir ?’, alors qu’il y a des clubs qui ne savent même pas s’ils vont redémarrer la saison.

Le mec a 14 dossiers à s’occuper par jour. Je ne sais même pas comme il fait et je ne pourrais pas être à sa place pendant cinq minutes. Tu t’imagines les droits TV en France s’il n’y avait pas le PSG…”

Les Qataris en prennent souvent pour leur grade. On critique la gestion à distance (de Doha par l’émir). On reproche aussi la gestion des stars et l’absence de protection des entraîneurs. Si tout n’est pas faux, on peut aussi rappeler que les Qataris apprennent sur le tard. Gérer une équipe de football, garder une bonne image du Qatar, on le sait les motivations sont multiples. Il y a eu des heurts, mais le PSG n’a-t-il pas progressé à vitesse grand V ? On oublie presque où le club se trouvait avant la prise de pouvoir de Nasser Al-Khelaïfi. Paris se frotte aux plus grandes équipes européennes et progresse.

Mais pour bon nombre de suiveurs, l’absence de victoire en Ligue des Champions est une preuve de mauvaise « santé » du club. Mais c’est un raccourci qui ne colle pas avec la progression du PSG en Europe et sa mainmise depuis dix ans sur les compétitions domestiques. Courbis a raison de se demander où serait la Ligue 1 sans les Qataris. Il est temps d’apprécier le travail dans son ensemble. Bien sûr que Paris ne peut pas tout gagner chaque année. Mais depuis 10 ans, Paris s’est mis en route vers les sommets. Il était temps de rêver plus grand.

Retrouvez nos articles sur Google News et MSN/Bing News :

Google News   MSN News

Derniers articles

Articles les plus populaires

Autres articles présents dans Autour du PSG