Restez connectés avec nous
Galtier, son départ du PSG retardé par la garde à vue ?
©Iconsport

Autour du PSG

Fabre évoque l’état physique de la MNM, les risques et compte sur Galtier

Jean-Bernard Fabre, docteur en physiologie, spécialisé dans le mécanisme de la fatigue et directeur de centres de recherche et d’expertise à Aix-en-Provence et à Paris (VIII e) s’est exprimé dans Le Parisien sur la forme de Lionel Messi, Neymar et Kylian Mbappé (MNM), attaquants de 35, 30 et 24 ans. Il évoque aussi les risques, la fatigue mentale mais reste optimiste quant à la capacité de Christophe Galtier de trouver les ressources pour remettre ce beau monde en état de marche.

Fabre « Il ne faudrait pas que cela vienne masquer des problèmes sous-jacents »

« Le spécialiste constate que Neymar, « a une blessure mentale » et Mbappé une possible « usure mentale » enfin, Messi, « marche sur l’eau et chez qui la confiance a pris le pas sur la fatigue nerveuse, mais pour qui il ne faudrait pas que cela vienne masquer des problèmes sous-jacents dont il n’entendrait pas les signaux.

Fabre « Peut-être que, musculairement, ils ne sont pas mal, mais ils n’ont plus de jus »

Ça fait trois profils complètement inédits, pour des cadres de l’équipe en plus. Peut-être que, musculairement, ils ne sont pas mal, mais ils n’ont plus de jus. Or, ils en ont besoin pour faire des sprints et des répétitions de sprints. Sinon, vous n’avancez plus et vous en faites moins. 

Fabre « C’est quand même un luxe d’avoir du temps pour travailler »

C’est quand même un luxe d’avoir du temps pour travailler. C’est un excellent test pour Galtier qui a plutôt cette réputation d’être un bon meneur d’hommes et qui comprend assez bien l’aspect humain. Or, là, on est au cœur de ça. Normalement, il sait faire. Il a cette proximité avec les joueurs. C’est le mec qui peut avoir les cartes en main pour comprendre jusqu’où il peut aller avec chacun et comment organiser leur retour en forme. »

La MNM sort d’une Coupe du Monde intense. Messi a été au bout avec le trophée à la clef, Mbappé a perdu la finale mais demeure le meilleur buteur du Mondial et Neymar a vu ses rêves brisés par sa blessure puis l’élimination prématurée. On sait aussi qu’une telle compétition « bouffe » l’énergie et cela s’est vu pour les joueurs du PSG mais aussi dans les autres grands clubs européens. Il faut mettre en place un retour progressif tout en essayant de remotiver les troupes.

Galtier est dans son élément sur ce point-là. On l’espère. Mais il ne faut pas non plus être trop alarmiste. Messi a fait deux matchs, il n’a pas été bon contre Rennes mais semble avoir une forme convenable. Mbappé a l’air en jambe et motivé tandis que Neymar est celui qui marque le plus le coup. On le voit nerveux et n’a pas le même coup de rein qu’en début de saison. Comme le dit Fabre, il faut se méfier des blessures cachées, celles qu’on ne voit pas venir, par euphorie ou par manque de professionnalisme. C’est là que le staff parisien doit prendre des décisions pour le bien du joueur mais aussi pour le collectif qui, on l’a vu, en pâtit largement.

Retrouvez nos articles sur Google News et MSN/Bing News :

Google News   MSN News

Derniers articles

Articles les plus populaires

Autres articles présents dans Autour du PSG