Restez connectés avec nous
Fernandez "Quand j’arrive au PSG, tout le monde était sur le point de me dire : ‘Raí, il faut qu’il s’en aille.’"
©IconSport

Autour du PSG

Fernandez « Quand j’arrive au PSG, tout le monde était sur le point de me dire : ‘Raí, il faut qu’il s’en aille.’ »

Luis Fernandez, ancien joueur, entraîneur et directeur sportif du centre de formation du Paris Saint-Germain qui est consultant sportif pour beIN SPORTS, s’est confié au cours d’une courte vidéo pour le média. L’occasion de raconter son arrivée avec une mission très particulière : pousser Rai, ancien milieu offensif parisien (1993-1998), vers la sortie. A la place, il a pu voir comment le Brésilien s’est finalement imposé.

« Quand j’arrive au PSG, tout le monde était sur le point de me dire : ‘Raí, il faut qu’il s’en aille.’ C’était une grosse déception depuis six mois au PSG. On me demande de faire le nécessaire pour que Rai puisse s’en aller. Moi, je ne vais pas sur ce terrain-là. Il fallait le reprendre, le retravailler, lui redonner confiance. Tiburce Darou s’en est occupé parfaitement bien. Il lui a fait faire du tennis, du basket, il lui a fait faire un travail extraordinaire pour qu’il retrouve de la confiance, du rythme, et ça il ne faut pas l’oublier. Après, Raí est resté au PSG et il a répondu à toutes les attentes.

Fernandez « Raí fait partie de ces garçons que je n’oublierai jamais.“

Il a été parfait, c’était un garçon exceptionnel, il a été adoré du public, de ses coéquipiers, de tout le monde. Alors qu’on m’a demandé à ce qu’il parte à la base parce qu’il coûtait cher. C’est quelqu’un qui ne perdait pratiquement jamais le ballon, il voyait le jeu. Il n’allait pas vite pas il sentait le jeu. A Metz, il se retrouve dans la surface de réparation, il fait un piquet avec un dosage, une qualité, une finesse, je l’ai regardé, j’ai dit : ‘Bravo, chapeau.’ Raí fait partie de ces garçons que je n’oublierai jamais.“

Des propos qui peuvent être difficiles à comprendre aujourd’hui alors que Rai est une des légendes de l’histoire du club. Mais il faut se souvenir que ses 6 premiers mois avaient été très compliqué. Il s’était d’ailleurs confié à notre micro à ce sujet il y a quelques années. Le Brésilien s’est accroché pour trouver le rythme et être en confiance afin de finalement montrer tout son talent. Et c’est très bien qu’il n’ait pas été abandonné. De quoi donner l’occasion à Fernandez et ses coéquipiers d’avoir un meneur de jeu exceptionnel pour être menés vers de très belles victoires.

 

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG