Restez connectés avec nous
Gradel "Quand je joue Paris, je n’ai pas la haine, mais j’ai envie de leur montrer le joueur que je suis."

Autour du PSG

Gradel « Quand je joue Paris, je n’ai pas la haine, mais j’ai envie de leur montrer le joueur que je suis. »

Max Alain Gradel garde une certaine rancune face au Paris Saint-Germain, où il a failli jouer très jeune…puis plus tard dans sa carrière. Mais l’attaquant de 30 ans aujourd’hui au Toulouse Football Club n’a finalement jamais pu y signer. De quoi avoir particulièrement envie de briller face au club parisien quand il l’affronte. Comme il l’a expliqué à France Football. 

“Je faisais un test au PSG. Au bout de dix minutes, après une bonne prestation, des petits ponts, des frappes, le recruteur m’appelle, me demande mes coordonnées et me dit : ‘Ça ne sert à rien de finir le match, ce que vous avez montré est concluant.’ Je suis content ! À la fin, lorsque les joueurs retenus sont convoqués, mon nom n’est pas cité. Le recruteur me dit : ‘C’est la démocratie. J’ai voté pour vous, mais d’autres en ont décidé autrement.’ J’étais très énervé. Si on m’avait laissé terminer la rencontre, peut-être que les autres recruteurs auraient vu mes qualités. J’étais amer.

au dernier moment ça ne s’est pas fait.’

Et puis, en 2011, après ma bonne saison à Leeds, Alain Roche me contacte, mais au dernier moment ça ne s’est pas fait car les Qataris arrivaient. Ils ont annulé tous les dossiers. Du coup, quand je joue Paris, je n’ai pas la haine, mais j’ai envie de leur montrer le joueur que je suis. », a expliqué Gradel.

Même s’il ne le dit pas vraiment, il garde visiblement une sorte de rancœur contre le PSG. Ça peut se comprendre sur certains points. Notamment dans sa jeunesse, avec un moment qui peut rester comme une grande injustice. Un transfert presque fait finalement avorté peut aussi laisser un goût amer. Même si les dirigeants qui étaient en place et ont discuté avec lui ne sont pas forcément responsables. Il n’y a pas de haine d’ailleurs. Juste l’envie de montrer qu’il aurait pu faire de belles choses à Paris. Une volonté compréhensible, mais aussi très difficile face à l’équipe actuelle.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG