Restez connectés avec nous
Gravelaine tacle un PSG "pauvre collectivement et en imagination offensive"
©Iconsport

Autour du PSG

Gravelaine tacle un PSG « pauvre collectivement et en imagination offensive »

Xavier Gravelaine, ancien milieu offensif dorénavant directeur sportif de Guingamp (Ligue 2), a été invité par L’Equipe à revenir sur la victoire du Paris Saint-Germain mardi soir contre le RB Leipzig (3-2, retrouvez le résumé ici) dans le cadre de la 3e journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions 2021-2022. Il n’a pas caché qu’il ne voit pas beaucoup de positif à retenir à part les 3 points de la victoire, alors que le PSG « n’était pas au niveau ».

Gravelaine « il n’y a pas beaucoup de style, pas de fond de jeu, mais de l’efficacité et du réalisme. »

« Il s’en sort très bien. Le PSG n’a pas vu le jour pendant un paquet de temps dans ce match. Ce qui m’a fait peur, c’est le manque d’agressivité individuelle dans l’impact, de muscles et les erreurs techniques. Mais ils engrangent. Pour l’instant, il n’y a pas beaucoup de style, pas de fond de jeu, mais de l’efficacité et du réalisme. Tant que ça gagne..Ce qui doit changer, c’est au niveau de l’agressivité et du peps. Le PSG n’était pas au niveau d’un match de Ligue des Champions. (…) C’est long à démarrer. Tu sens que c’est limite, limite. C’est pauvre collectivement et en imagination offensive. Les matchs retour à Leipzig et à City vont être marrants à voir. »

Difficile de vraiment s’opposer à ce sentiment globalement négatif, puisque le PSG n’a clairement pas été particulièrement convaincant. Il y a encore eu des difficultés dans le jeu pour construire quelque chose d’intéressant et mettre Leipzig en difficulté. Il reste les contres, notamment grâce à la vitesse de Kylian Mbappé (attaquant de 22 ans). Ou quelques rares enchaînements. Mais ce n’est pas assez pour se réjouir. Il est clair qu’une progression est nécessaire.

Pas seulement pour la qualité du spectacle, mais tout simplement pour continuer à gagner. Paris ne pourra pas toujours s’en sortir de très peu sans développer son collectif. Cela vaut aussi pour le jeu défensif, car les Parisiens laissent encore bien trop d’espace à leurs adversaires. Il faut du temps, surtout avec des joueurs qui sont arrivés tardivement dans la préparation. Mais il va être temps qu’une base se dessine vraiment et que l’on voit des améliorations nettes au fil des matchs.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG