Restez connectés avec nous
Herrera a cru que l'agresseur au Bois de Boulogne tenait une arme
©Iconsport

Autour du PSG

Herrera a cru que l’agresseur au Bois de Boulogne tenait une arme

Ce mercredi matin, on a appris qu’un joueur professionnel du Paris Saint-Germain avait été victime d’un vol de portefeuille et téléphone alors qu’il traversait le Bois de Boulogne mardi soir. Il a ensuite été indiqué qu’il s’agit d’Ander Herrera, milieu de 32 ans. Le Point donne des indications ce jeudi à propos de cet événement, d’après les déclarations de l’Espagnol auprès des forces de police.

« Arrêté au volant de sa voiture à un feu rouge allée de la Reine-Marguerite, le footballeur espagnol affirme aux policiers qu’un travesti s’est introduit dans son véhicule à son insu, s’est installé à la place du passager et a mis la main sur ses effets personnels, à savoir un téléphone portable et un portefeuille dans lequel se trouvaient 200 euros en liquide.

 Selon le joueur réputé du PSG, le « voleur » lui aurait proposé de lui rendre son téléphone à condition que le conducteur le ramène à l’endroit où il était monté. Selon ses déclarations à la police, le footballeur aurait insisté pour récupérer son mobile, quitte à perdre ses deux cents euros. Un deal qu’aurait accepté son agresseur. Selon le joueur de foot, le travesti semblait tenir quelque chose dans sa main qu’il a cru être un objet qui pouvait servir d’arme. »

Alors que beaucoup ont vite pensé que le joueur du PSG ne faisait pas que passer au Bois de Boulogne, certains ont été un peu moins médisants quand ils ont su qu’il s’agissait de Herrera. Mais ce dernier a tout de même vu certaines « accusations » à son sujet, alors qu’il est bien pensable qu’il ne faisait que passer après un moment de travail au Parc des Princes. Il s’agissait d’un workshop avec différents tournages pour les sponsors du club.

Ce serait bien de ne pas oublier qu’il y a des routes dans le Bois de Boulogne et qu’il est possible de ne faire qu’une traversée. Il y avait des doutes sur le pourquoi l’agresseur a pu monter dans la voiture, le fait d’avoir peur d’une arme est une explication sensée. En tout cas, le journal indique que Herrera a été jugé comme « crédible » par la police, qui recherche maintenant le voleur. On souhaite à Herrera de pouvoir rapidement tourner la page après cette très mauvaise expérience. Comme on espère voir plus de soutien et moins de soupçons basés seulement sur la réputation d’un lieu.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG