Restez connectés avec nous
L'Argentine s'impose difficilement contre le Chili avec un Di Maria peu inspiré

Autour du PSG

L’Argentine s’impose difficilement contre le Chili avec un Di Maria peu inspiré

Dans la nuit de jeudi à vendredi, l’Argentine recevait le Chili dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018. Un match durant lequel un seul joueur du Paris Saint-Germain a participé : Angel Di Maria (ailier de 29 ans), puisque Javier Pastore (milieu de 27 ans) prend le temps de bien reprendre le rythme. Une rencontre remportée dans la douleur par les Argentins.

6e avant le match (ce qui ne permet même pas d’aller en barrage, puisque c’est le 5e qui y va et les 4 premiers sont qualifiés), l’Argentine se devait de gagner ce match. Surtout devant son public. La mission est remplie grâce à un petit 1-0, mais c’est à peu près tout ce qu’il y a de réjouissant.

L’attaque de l’Albiceleste a peiné à faire du mal à la défense chilienne. Di Maria notamment a souvent été bloqué sur son côté. Mais on ne peut pas dire que les autres joueurs offensifs aient beaucoup plus brillé. Si ce n’est que Lionel Messi a inscrit le but de la victoire sur un penalty à la 16e minute.

Les Argentine ont même souffert en fin de match face aux assauts du Chili. Le stade a tout de même retenu son souffle sur un coup-france d’Alexis Sanchez à la 65e minute, mais le ballon a finalement tapé la transversale avant de repartir. L’Argentine s’en sort bien et peut respirer brièvement. Elle n’a que 2 points d’avance sur la 6e place, dorénavant occupée par le Chili et l’Equateur (qui est devant à la différence de buts). Il reste 5 matchs.

 

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG