Restez connectés avec nous
Le Parisien détaille le projet de Super Ligue européenne et l'intérêt du PSG
©Iconsport

Autour du PSG

Le Parisien détaille le projet de Super Ligue européenne et l’intérêt du PSG

Depuis quelques semaines, après une période de calme,, le fameux projet de création d’une Super Ligue européenne, est vivement revenu. L’UEFA avait ensuite rapidement répondu pour calmer l’idée via la voix de son président Aleksander Ceferin. Sauf que cela ne suffit pas. Les rumeurs continuent, RMC Sport a notamment parlé d’une « finalisation » et de détails de l’organisation qui devrait être mise en place. Ensuite, la FIFA a publié un communiqué ce jeudi avec la signature des 6 confédérations (AFC pour l’Asie, CAF pour l’Afrique, Concacaf pour Amérique du Nord, Amérique Centrale et Caraïbes, CONMEBOL pour l’Amérique du Sud, OFC pour l’Océanie et UEFA pour l’Europe) afin de s’y opposer et lancer une menace : les joueurs participant à cette Super Ligue ne pourraient plus participer à leurs compétitions. De quoi refroidir l’idée, mais elle est loin d’être éteinte selon Le Parisien. Lequel détaille cette compétition et évoque la place du Paris Saint-Germain.

« Le club des quinze aurait trouvé 4 milliards d’euros à se partager. »

« La Superligue réunirait 15 clubs fondateurs : Manchester United, Manchester City, Liverpool, Arsenal, Chelsea, Tottenham, Real Madrid, Barcelone et Atlético de Madrid, Juventus, Inter, AC Milan, Bayern Munich, Dortmund et le PSG. Il y aurait cinq clubs invités chaque saison. Ce championnat à 20 se terminerait par des playoffs.

Les six premiers percevraient chacun 350 millions d’euros, une somme gigantesque quand le vainqueur de la Ligue des champions peut espérer actuellement 80 millions d’euros. Le club des quinze aurait trouvé 4 milliards d’euros à se partager. L’UEFA récolte pour trois compétitions (Ligue des champions, Ligue Europa et Supercoupe) 3,25 milliards.

L’ambition consiste à s’affranchir du mérite sportif et à s’assurer un niveau de recettes confortable. Jusqu’à maintenant, l’intention a toujours été de faire pression sur l’UEFA en agitant cette menace de Superligue afin d’augmenter le gâteau financier à se partager. La renégociation pour les droits d’après 2024 est en cours.

« Quitter le championnat le France ne serait pas forcément vu d’un mauvais œil à Paris. »

Le club de la capitale ne s’exprime pas sur le sujet. Normal : Nasser Al-Khelaïfi est membre du conseil d’administration de la Ligue (LFP) et membre du comité exécutif de l’UEFA. Mais Paris n’a jamais démenti sa présence parmi les quinze riches rebelles parce que ça l’arrange.

Au PSG, beaucoup considèrent la Ligue 1 pas assez compétitive, au sein d’un football qu’il juge mal organisé et mal dirigé. Quitter le championnat le France — si tel était le but de la Fifa et son pouvoir — ne serait pas forcément vu d’un mauvais œil à Paris. »

Comme toujours dans ce dossier, on reste méfiant face aux détails qui sont avancés puisqu’il n’y a rien d’officiel. Ces chiffres avancés par les journaux peuvent aussi venir des clubs qui veulent faire pression sur l’UEFA, comme l’indique justement Le Parisien. Les sommes paraissent d’ailleurs particulièrement élevées et personne ne dit d’où viendrait tout cet argent. Cependant, il n’est pas impossible que les grands d’Europe travaillent vraiment sur ce projet. Même s’il doit finalement avoir une forme un peu différente de celle annoncée.

On sait que certains sont pour, on a tout de même du mal à se réjouir de voir le football définitivement se couper entre une élite et le reste. Cela ne semble pas rentrer dans ce qui est sensé être l’esprit du football. Et on peut craindre qu’avec des affiches entre les plus grands d’Europe chaque semaine on finisse par moins les savourer, puisque cela sera devenu normal. En tout cas, pour le moment c’est loin d’être en place.

La menace de la FIFA et des confédérations pourraient aussi peut-être peser dans la balance, puisque les joueurs ne pourraient plus jouer les compétitions entre pays (Coupe du Monde, Euro, CAN, etc). Cependant, il n’est pas non plus certain qu’une telle sanction soit possible dans les lois. Il y a encore beaucoup de points flous, il faut donc rester très prudent.

 

Retrouvez ici notre Podcast « Di Maria proche de prolonger ? On fait le point ».

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG