Restez connectés avec nous
Le plus dur pour Pochettino est de «trouver le bon équilibre», analyse Lizarazu
©Iconsport

Autour du PSG

Le plus dur pour Pochettino est de «trouver le bon équilibre», analyse Lizarazu

Le trio d’attaque du Paris Saint-Germain composé de Lionel Messi, Neymar et Kylian Mbappé, âgé de 34, 29 et 22 ans, fait rêver toute l’Europe. Malheureusement, la première prestation de ce trio face au Club Bruges (1-1), lors de la première journée des phases de poules en Ligue des Champions, a été décevante. Sur le plateau de Téléfoot, Bixente Lizarazu, champion du monde 98, désormais consultant, a évoqué le problème tactique qu’emmène la présence de trois attaquants. (propos tenus avant le match contre Lyon).

«Le système du PSG c’est un 7-3. 7 joueurs qui défendent à peu près, et 3 qui ne défendent pas du tout. C’est le plus gros problème de Mauricio Pochettino : arriver à trouver le bon équilibre. Possible de trouver cet équilibre avec trois attaquants qui ne défendent pas ? Je pense qu’au plus haut niveau ça ne passe pas. Contre des bonnes équipes ça ne passe pas.

Lizarazu « On ne leur demande pas de défendre comme des défenseurs, mais de ralentir les attaques adverses. »

On l’a vu face à Bruges qui est une bonne équipe, organisée et athlétique. On ne leur demande pas de défendre comme des défenseurs, mais de ralentir les attaques adverses. C’est à dire d’occuper une zone, se mettre en face du porteur du ballon pour le ralentir. »

Forcément, à un moment, si aucun des trois attaquants ne fait l’effort de défendre, ça va poser problème. C’est logiquement à Mauricio Pochettino, entraîneur parisien, de trouver les bonnes solutions tactiques afin d’équilibrer au maximum l’équipe. Mais il s’agissait aussi du premier match des trois attaquants ensemble, avec Messi et Neymar encore loin d’être à 100%.

Il ne faut donc pas y voir des choses définitives. L’accumulation des matchs va leur permettre d’apprendre à évoluer ensemble, trouver les bons automatismes et apprendre à s’adapter à l’équipe. Il faut donc avant tout se montrer patient, car même s’il s’agit d’immenses talents, on ne crée pas une entente et cohésion d’équipe en seulement un match. On a déjà vu un vrai progrès face à l’Olympique Lyonnais dimanche soir (2-1, retrouvez le résumé ici) lors de la 6e journée de Ligue 1. Avec aussi une équipe qui a globalement joué plus haut par moments pour réduire l’écart entre l’attaque et la défense. Ainsi que plus d’efforts défensifs de tous les attaquants. La solution viendra de cette solidarité, mais aussi du comportement du reste de l’équipe.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG