Restez connectés avec nous
L'Equipe évoque les sanctions possibles après les incidents de PSG/Belgrade, Romain Mabille s'exprime dans Le Parisien

Autour du PSG

L’Equipe évoque les sanctions possibles après les incidents de PSG/Belgrade, Romain Mabille s’exprime dans Le Parisien

Suite aux incidents en marge de la victoire (6-1) du Paris Saint-Germain contre l’Etoile Rouge de Belgrade en Ligue des Champions ce mercredi (fumigènes et bagarres), il y aura sans doute des réactions du club parisien (qui a communiqué), ainsi que de l’UEFA (qui a ouvert des procédures disciplinaires). L’Equipe évoque ce matin les premières sanctions qui pourraient tomber.

“Les premières sanctions, qui pourraient être des suspensions d’abonnements, devraient intervenir très rapidement, peut-être même pour Lyon, après-demain. À cela s’ajouteront aussi, pour les fauteurs de troubles identifiés, d’éventuelles sanctions judiciaires dans les prochaines semaines, comme des interdictions de stade. La police va, elle aussi, analyser la vidéo surveillance.

La direction parisienne semble vouloir faire preuve de sévérité. Les incidents de mercredi rappellent les heures sombres. A la haute direction du club on se dit « dupé» et «trahi» par le CUP. Il faudra aussi guetter la réaction de la préfecture de police de Paris, peu favorable à ce retour il y a deux ans.”

Bien sûr, il faut des sanctions, car il est inadmissible d’avoir de telles scènes autour du stade. Ce ne sont pas des personnes que l’on veut voir dans les tribunes et aux alentours. Cependant, il ne faut pas tout rejeter sur la faute du CUP. Il n’est pas possible de contrôler en permanence chacun de ses membres. Sans oublier les responsabilités de l’UEFA et de Belgrade. Il n’y avait pas eu ce genre d’incident depuis le retour des Ultras. Ceux de Belgrade sont en grande partie dans les causes des bagarres. En tout cas, Romain Mabille, président du CUP, a tenu un discours ferme dans Le Parisien.

« Il y a des problèmes, on va les régler »

« Il n’y a eu aucune consigne, aucune volonté de violence. Je ne peux pas nier qu’il y ait eu des problèmes. Ça va se régler. On s’est fait déborder. Si 30 personnes sur 3.000 membres du CUP sont impliquées, ça reste isolé. Je suis dans une ligne très ferme. Il est hors de question de mettre en danger le collectif, on s’est battu sept ans. Il y a des problèmes, on va les régler. »

Il est hors de question pour le CUP de repartir sur la violence d’antan. Mais il peut y avoir quelques membres qui sont allés trop loin. Ceux-là, visiblement, seront expulsés de l’association. Il ne faut pas que les autorités agissent dans la hâte et sans bien considérer tout le dossier. Encore une fois, avant la venue de Belgrade, il n’y a pas eu de souci de ce genre.

Par contre, pour les fumigènes, il y a risque de nouvelle sanction de l’UEFA. En allumer alors que la Tribune Auteuil était déjà sanctionnée est une grande provocation. Ce n’est pas bon pour l’image du PSG non plus, qui a permis à un groupe de supporters d’être dans le virage à côté. On peut comprendre certaines positions, mais il faut aussi savoir montrer du respect.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG