Restez connectés avec nous
Les matchs clefs de la saison #8 - Real Madrid/PSG, 3-1, 8e de finale de LDC - La claque
©Iconsport

Autour du PSG

Les matchs clefs de la saison #8 – Real Madrid/PSG, 3-1, 8e de finale de LDC – La claque

Dans le cadre des éditos bilan de la saison du Paris Saint-Germain, retour sur une série de matchs clefs pour le club parisien. Ce huitième match, entre le Real Madrid et le PSG en 8e de finale de la Ligue des Champions retour, a été la grosse désillusion de la saison. Défaits 3-1, les Parisiens avaient pourtant tout bien fait pendant 55 minutes environ avant de sombrer dans ce genre de soirée dont seul le PSG sait les activer.

Feuille de match

Les matchs clefs de la saison #8 - Real Madrid/PSG, 3-1, 8e de finale de LDC - La claque

Après 150 minutes, le PSG menait aisément 2-0 sur l’ensemble des deux rencontres. Tout paraissait pour le mieux, les Parisiens dominaient, le Real Madrid était en difficulté, on voyait une voie royale vers les quarts de finales pour les hommes de Mauricio Pochettino. Mais d’abord, il y a eu deux problèmes, le premier, le PSG n’a cadré que quatre tirs dans le match. Ils ont manqué une nouvelle fois d’asseoir leur domination par des buts. En Ligue des Champions, cela ne pardonne pas. Puis le second problème, c’est la peur qui a commencé à s’abattre sur les joueurs quelques minutes avant le premier but du Real Madrid. Parce que quoiqu’on en dise, ce n’est pas la faute de Benzema non sifflée qui marque le début du calvaire parisien. Ils ont décidé avant de jouer sur la retenue et se sont arrêté de courir comme paralysés.

Puis, après, il y a cette charge de Benzema sur Donnarumma, le gardien surpris dégage mal et le reste, on le connaît, but avant deux autres assez rapides, tous des cas d’école d’une équipe en perte de confiance qui fait des erreurs. (À retrouver Ici) On aurait aimé qu’il en soit autrement, mais le PSG s’est arrêté, a eu peur et Madrid c’en est nourri pour faire son comeback. On verra que le futur vainqueur va reproduire ce schéma jusqu’à la finale.

Les matchs clefs de la saison #8 - Real Madrid/PSG, 3-1, 8e de finale de LDC - La claque

Sur l’équipe, rien à redire, c’est probablement l’équipe type de la saison au PSG. Aucune excuse. Il y a deux lectures. La première, avant la 55e minute environ, a montré un PSG conquérant, maladroit, mais dominateur. La seconde, a montré un PSG collectivement éteint et des joueurs (à l’image de la saison) complémente apathiques.

Les attaquants ont arrêté de courir, les milieux n’ont plus ressorti de ballons et Marquinhos a donné des ballons au meilleur avant-centre du monde, comme pour l’aider à obtenir le Ballon d’Or plus rapidement. Enfin, il y a cette erreur de l’arbitre, sur la charge de Benzema qui voit Madrid marquer un but et revenir dans la partie. Cela a coupé les jambes des Parisiens. Mais à 2-1 pour Paris à la 61e minute, c’est bien le club parisien qui est qualifié. Même à 2-2, le PSG n’était pas éliminé, pourtant, ils n’ont pas fermé les vannes et l’inexplicable est arrivé.

Le résumé vidéo

Résumé Real Madrid/PSG (3-1) en vidéo

Quelques chiffres

Match :

  • 17e confrontation entre les deux équipes (6 victoires PSG, 3 matchs nuls et 8 défaites)
  • 207 pressings pour Madrid contre 137 pour Paris
  • 18 fautes Madrid / 12 fautes Paris
  • 57 % de duels aériens gagnés par le Real Madrid / 42.9 % pour le PSG

Real Madrid :

  • 7 tirs/5 cadrés/3 buts – Total de Benzema sur le match
  • 13 tirs en seconde mi-temps
  • 11 passes effectuées sous pressing par Benzema
  • 56.5 % de réussite au dribble
  • 3 arrêts pour Courtois
  • 5 fautes pour Vinicius (record du match)

PSG :

  • 2 tirs seulement en seconde mi-temps
  • 25 % de duels gagnés par Marquinhos
  • 25 ballons perdus dans le match
  • 110 ballons touchés par Verratti (record du match)
  • 3 tirs de Messi, 1 seul cadré
  • 19 passes effectuées sous pressing par Verratti
  • 59.1 % de réussite au dribble
  • 4 arrêts pour Donnarumma

Conclusion

Tout a donc basculé en 30 minutes environ. Le PSG avait le match et la qualification en main et tout s’est écroulé. La confiance a changé de camp. Mais ce que l’on peut constater, c’est que Paris a terriblement mal joué la seconde mi-temps, alors qu’ils avaient un boulevard. Mais c’est comme cela, la force de Madrid a pu s’exprimer pour revenir de l’enfer et au bout du compte refaire le même coup à ses adversaires jusqu’au titre final. Paris va devoir analyser ce match, parce que c’est tout ce qu’ils ne doivent plus faire.

Deux flops du match (Tops et flops à retrouver en intégralité ici)


Flops

La faillite mentale. On ne voulait pas y croire. Le PSG était sur une autoroute vers les quarts de finale. Mais il y a eu cette erreur de Donnarumma. Cela a relancé le match de manière folle. Les parisiens ont été rattrapé par la peur qu’ils nous ont montré tant de fois. S’en est suivi, un second puis un troisième, sur une relance approximative de Marquinhos sur Benzema.

Le Real a parfaitement joué le coup et les joueurs ont su jouer sur les faits de match pour retourner le résultat. A ce niveau, tant d’erreurs ne sont pas pardonnables. Il faut plus qu’une remise en question. Il faut aussi faire un peu le ménage. La fin de saison s’annonce extrêmement difficile.

Marquinhos : étrangement en difficulté. Il n’a pas fait une grande première mi-temps mais ca a été sans conséquences. Il a en revanche participé grandement à la débâcle en fin de match. C’est lui qui donne le ballon à Benzema pour le troisième but qui sort le PSG de cette compétition. On ne l’avait jamais vu aussi peu confiant. Cela arrive dans une carrière, mais ce mercredi, il fallait que le capitaine soit plus grand.


Notre débrief en vidéo :

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG