Restez connectés avec nous
Ligue 1 - beIN Sports se rapprocherait d'un accord pour les droits TV
©Iconsport

Autour du PSG

Ligue 1 – beIN Sports se rapprocherait d’un accord pour les droits TV

Après la crise durant l’automne suite à l’annonce de Mediapro, qui devait être le diffuseur principal de la Ligue 1 et la Ligue 2 sur la période 2020-2024, de l’arrêt de son paiement, la Ligue de Football Professionnel a pu trouver une solution d’urgence avec Canal+ afin de finir l’exercice 2020-2021. Sauf que ce n’était que temporaire. La chaîne cryptée devrait ensuite continuer avec son lot habituel (le samedi après-midi et le dimanche soir contre 370 millions d’euros annuels). Il faut donc trouver un preneur pour le reste. Cela a été très flou jusqu’à un peu de positif annoncé par L’Equipe. beIN SPORTS se rapprocherait d’un accord qui rapporterait entre 150 et 200 millions d’euros au football français.

« Cette nouvelle antenne serait financée par beIN Sports et Canal+. Le diffuseur est en train d’infléchir sa position. Dans le détail, il se dit prêt à s’engager, mais en remettant au préalable les choses à plat.

Plusieurs points encore à régler.

Lié avec la LFP sur la Ligue 2 (deux affiches par journée pour 32 millions d’euros annuels jusqu’en 2024), beIN Sports veut revoir les conditions de ce contrat. L’idée est de faire descendre ce tarif autour de 20 millions d’euros, mais avec l’engagement de retransmettre – et donc payer la production – de toutes les rencontres (aujourd’hui, huit matches de L2 n’ont pas de diffuseur après la faillite de Mediapro, car ils n’intéressent quasiment personne).

Un débat existe aussi sur les droits internationaux de la L1, commercialisés par beIN à l’étranger, qui doit payer un minimum garanti de 75 millions d’euros par an à la Ligue. Un rabais pourrait lui être octroyé. En contrepartie, beIN Sports se lancerait, en association avec Canal+, dans la diffusion d’une chaîne dédiée au football français. »

Le journal sportif étant fiable à propos des sujets au sein de la LFP et à propos de la diffusion de la Ligue 1, on peut espérer qu’il y a bien une avancée dans la solution beIN SPORTS. Laquelle apparaît comme la plus sûre et rentable pour le football français, alors qu’il y a aussi DAZN et une chaîne gérée par la LFP directement qui sont évoqués. Ce ne sont que des plans de secours. Il faut maintenant espérer que le positif se confirme prochainement et qu’enfin le football français sache vers quoi il se dirige. Ce ne sera pas idéal, certes. Mais bien mieux que l’incertitude ou de n’avoir aucun diffuseur. Une situation très pénible qui a bien assez duré.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG