Restez connectés avec nous
Maracineanu évoque la responsabilité de chacun pour réduire la violence dans les stades en France
©Iconsport

Autour du PSG

Maracineanu évoque la responsabilité de chacun pour réduire la violence dans les stades en France

Depuis le début de la saison 2021-2022, on peut savourer de revoir les supporters dans le stade de football en France. Cela fait globalement le plus grand bien après avoir eu une année de huis clos. Les chants, les encouragements et les célébrations, c’est un bonheur. Malheureusement, il n’y a pas que du positif. On a aussi vu plusieurs incidents, relativement graves. Roxana Maracineanu, la ministre des Sports, a évoqué dans Le Parisien les pistes pour réduire la violence aperçue. Elle appelle notamment les clubs à une certaine responsabilité. Cela sans oublier de glisser la menace pour les supporters de nouvelles interdictions de déplacements.

Maracineanu « au vu de la situation, il ne faudra pas s’étonner si l’on décide de revenir en arrière. »

« Il s’agit surtout d’activer des sanctions qui existent dans la loi. La Ligue de football professionnel prend déjà des sanctions collectives. Il y a d’autres solutions complémentaires pour arrêter l’escalade de la violence. Les clubs ont par exemple la possibilité d’identifier et de sanctionner des comportements dangereux en tribunes de manière plus ciblée. Les sanctions administratives et poursuites judiciaires à l’égard des individus en question sont dès lors facilitées.

Il faut agir rapidement, car le nombre de matchs où la situation dégénère devient presque aussi important que celui où ça ne dérive pas. J’ai plutôt choisi d’embrasser la cause des supporteurs et d’entendre les difficultés qu’ils rencontraient, notamment en veillant à ce que les interdictions de déplacements soient moins systématiques. Mais au vu de la situation, il ne faudra pas s’étonner si l’on décide de revenir en arrière.

Maracineanu « Les clubs doivent montrer qu’ils ne sont pas complices de ces débordements. »

C’est un problème que l’on doit aborder tous ensemble, que ce soit les clubs, les pouvoirs publics et les supporteurs. La LFP fait ce qu’elle doit faire, mais elle ne peut pas agir seule. Dans les stades, là où les clubs sont responsables de la sécurité, il y a tout le dispositif vidéo nécessaire, des stadiers et aussi des personnels du club qui connaissent les supporteurs qu’ils ont en face d’eux. Et quand on rappelle qu’ils doivent être responsabilisés, c’est bien par les clubs. (…) Les clubs doivent montrer qu’ils ne sont pas complices de ces débordements. »

Il semble assez logique qu’il soit nécessaire de trouver des solutions pour retrouver une situation un peu plus apaisée. On ne peut pas être fan des sanctions, c’est évident. On préfère que les supporters soient libres, que ce soit à domicile à l’extérieur, pour vivre leur passion et encourager leur équipe. Cependant, il faut savoir respecter certaines mesures. Il peut y avoir un peu de tension, des rivalités, des chambrages et autres. Certes. Cela ne change pas que la violence est inacceptable. Il devrait être impensable d’avoir des blessés pour un match de football.

On a souvent vu les différentes parties rejeter la responsabilité sur les autres. Le fait est que c’est à chacun de faire un effort pour trouver les bonnes solutions. Et c’est nécessaire, car on ne peut pas accepter de continuer de voir des incidents importants à chaque journée de championnat. Espérons que la présence des supporters pourra continuer de façon plus positive.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG