Restez connectés avec nous
Neymar et Nike, un partenariat terminé à cause d'une accusation d'agression sexuelle
©Iconsport

Autour du PSG

Neymar et Nike, un partenariat terminé à cause d’une accusation d’agression sexuelle

Neymar, attaquant de 29 ans du Paris Saint-Germain et du Brésil, a eu un partenariat de 13 ans  avec la marque sportive Nike qui s’est arrêté relativement brutalement à la fin de l’été dernier et le Brésilien s’est tourné vers Puma. Cette semaine, une affaire est venue « expliquer » la fin de cette collaboration. Le Wall Street Journal a évoqué une accusation d’agression sexuelle d’une employée pour des faits remontants à 2016. Nike a ensuite indiqué que le joueur avait « refusé de coopérer dans une enquête de bonne foi sur des allégations crédibles d’actes répréhensibles formulées par une employée ». Forcément, c’est démenti par l’entourage du numéro 10 du PSG.

En effet, alors que la jeune femme était avec Neymar en 2016 pour travailler sur un événement promotionnel il lui aurait demandé de pratiquer une fellation dans la chambre d’hôtel. C’est ce qui est reproché, mais Nike avoue tout de même que « Aucun ensemble de faits n’a émergé qui nous permettrait de nous prononcer sur le fond de l’affaire. Il serait inapproprié pour Nike de faire une déclaration accusatrice sans être en mesure de fournir des faits à l’appui« , relaie L’Equipe. 

Mais même si l’enquête n’a rien donné, le fait que Neymar ne coopère pas aurait donc mené à la cassure. Le Brésilien a aussi pu ne pas apprécier de ne pas être soutenu par la marque. On peut facilement imaginer qu’une certaine tension a été installée et a empêché la prolongation du contrat.

En tout cas, la porte-parole du joueur a déjà répondu dans le Wall Street Journal « Neymar Jr se défendra vigoureusement contre ces attaques sans fondement au cas où une quelconque allégation serait présentée, ce qui n’est pas arrivé jusqu’à présent. »

Bien sûr, nous appelons à la prudence et à la patience avant de juger Neymar, alors que certains se basent parfois sur une simple accusation pour tirer des conclusions. Il n’y a pas de preuve, ni une enquête qui semble proche d’aboutir. Tout simplement, il apparaît que l’affaire, assez logiquement compte tenu des positions de chaque partie, à la fin du partenariat.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG